mercredi 2 décembre 2020

Château de France, un vin fin et élégant !

 

L’AOC Pessac-Léognan, c'est un terroir unique au monde "Las Grabas de Bourdeus" ... voici deux mille ans, autour du port, le berceau d’un vignoble dont le nom prestigieux est maintenant connu du monde entier... 

Leur histoire se confond avec celle de la capitale de l’Aquitaine, Bordeaux.

1987 : naissance de l’AOC Pessac-Léognan

Célèbres bien avant même la naissance du Médoc, les "Graves de Bordeaux" sont, depuis toujours, connues pour posséder de très beaux terroirs viticoles situés autour de deux pôles principaux : Pessac et Léognan. Le 6 juillet 1984, un décret pris sur avis de l’INAO, reconnaît les aires viticoles de "Pessac" et de "Léognan" sous la forme de deux dénominations. Le 9 septembre 1987, un autre décret reconnaît cette fois l’Appellation d’Origine Contrôlée "Pessac-Léognan" qui s’étend sur dix communes : Cadaujac, Canéjan, Gradignan, Léognan, Martillac, Mérignac, Pessac, Saint-Médard d’Eyrans, Talence et Villenave d’Ornon. Le décret est rétroactif au millésime 1986. Un micro-climat bien délimité.

Situé dans la partie septentrionale des Graves, aux abords sud et sud-ouest de la ville de Bordeaux, le terroir des Graves de Pessac-Léognan bénéficie de la protection de la forêt des Landes girondines, sa voisine de l’ouest. Son climat est très représentatif de celui de la Gironde si tempéré et favorable à la vigne par sa douceur et son hygrométrie régulière, influencé par l’océan tout proche sur le 45e parallèle. En outre, le territoire des Graves de Pessac-Léognan se situe au nord d’une limite climatique matérialisée par le cours d’eau "Le Saucats" qui traverse le village de La Brède, au pied du célèbre château où naquit Montesquieu. Un sol rare et si pauvre que seuls y poussent la vigne ou les pins

Les Graves de Pessac-Léognan reposent sur un sous-sol d’argile, de sable, d’alios, de calcaire et de faluns. Elles sont témoins des cours anciens de la Garonne, mis en place depuis la fin de l’ère tertiaire, puis durant le quaternaire au fur et à mesure que passaient les épisodes glaciaires. Ces Graves, composées de graviers, de galets roulés par les eaux, ont une épaisseur variant d’une vingtaine de centimètres à 3 mètres et plus: une variété exceptionnelle avec des quartz et quartzistes ocres, blancs, rouges et roses, des jaspes, agatoïdes, silex et lydiennes... savant mélange harmonieux, chatoyant et perméable. La diversité des terroirs vient ensuite des différences de recouvrement des terrains : sables, limon, argile, etc. C’est un atout pour s’adapter au millésime, permettre la meilleure expression du terroir au travers des cépages.

LES VINS ROUGES

CHÂTEAU DE FRANCE, L’EMBLÈME DU CHÂTEAU

Le château a conservé le nom de l’ancien lieu-dit sur lequel il fut édifié. Un vin de longue garde. Production moyenne : 60 000 bouteilles.

CHÂTEAU COQUILLAS, LE VIN PLÉBISCITÉ PAR LA RESTAURATION,NOTAMMENT À BORDEAUX 

Le nom de "Coquillas" évoque les nombreux fossiles de coquillages dont regorge une des parcelles de la propriété. Production moyenne: 70000 bouteilles.

LE BEC-EN-SABOT, L’OISEAU RARE DES MARAIS À PAPYRUS EN AFRIQUE !

Bernard Thomassin, féru d’ornithologie, éprouvait de la sympathie pour cet oiseau rare, vigoureux, farouche et solitaire, qui mesure jusqu’à 1,50 m et vit dans les marais à papyrus de l’est de l’Afrique. Production moyenne: 20 000 bouteilles.

LES VINS BLANCS CHÂTEAU DE FRANCE

Un vin fin et élégant qui s’affirme résolument de longue garde. Production moyenne :14 000 bouteilles.

CHÂTEAU COQUILLAS

Les sélections les plus souples lui sont réservées, il bénéficie des mêmes soins (fermentation et élevage en barriques) que le Château de France blanc. Production moyenne: 10 000 bouteilles.

Appellation : PESSAC LEOGNAN Rouge - Terroir : Graves très profondes, parfois sur un sous-sol argilo calcaire.Cépages : 40% Cabernet Sauvignon, 60% Merlot - Densité de plantation 6.950pieds à l’hectare. Taille : Guyot double et simple - Vendanges : Manuelles -Vinification : 7 à 10 jours de fermentation 3 à 4 semaines de macération en cuves de 130 hl et 85 hl. Contrôle des températures : Températures maximale de fermentation : 30-32°C max -Fermentation : malo-lactique en cuves - Elevage : Barriques neuves (40%) et de un vin pendant 13 mois. Filtration : Légère filtration avant mise en bouteille.

Dégustation : Robe rubis profond ; nez intense de fruits rouges (cassis, myrtilles, cerises) et de pain d’épices; en bouche, vin épicé et réglissé avec des tanins élégants et mûrs, des arômes boisés très fins, une note fumée en finale; très belle longueur. Un vin de grande garde.A déguster sur toutes viandes grillées ou rôties, poire au vin et aux épices.

Informations : Château de France, 98 avenue de Mont de Marsan, 33850 Léognan - www.chateau-de-france.com

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire