mercredi 29 novembre 2017

Philadelphie et spiritueux

Entre bières et spiritueux artisanaux, cocktails et speakeasys, grands crus et route des vins…


Au siècle dernier, Philadelphie était un haut lieu de la production d’alcool. Vers la fin du 19e siècle, la ville comptait plus de 90 brasseries en activité et près d’une centaine d’autres dans la région environnante. La Pennsylvanie en général abritait la plus forte concentration de producteurs de whisky du pays. Dans les années 1920, la Prohibition a mis un terme à ce développement et a enclenché un déclin de l’activité jusque dans les années 80. Depuis, cependant, la ville a retrouvé son dynamisme et a une connu une véritable explosion de nouvelles brasseries et distilleries, reconnues aujourd’hui à travers le pays par de nombreux prix pour leur qualité.

Comme un air de Prohibition...

Pendant la Prohibition, la Pennsylvanie était un véritable paradis pour les contrebandiers et Philadelphie était considérée comme une des plus villes les plus « alcoolisées » du pays malgré les restrictions. Aujourd’hui encore, certaines adresses emblématiques de l’époque existent toujours. Le Vesper Club a ouvert au début du 20e siècle et a connu ses premières heures de gloire pendant la Prohibition. Il servit ensuite de club privé pour la mafia de Philadelphie dans les années 40 et a su garder de nos jours son ambiance de speakeasy.

La ville compte aujourd’hui de nombreux établissements rendant hommage à cette époque mythique de l’histoire américaine. Pour une soirée de découverte, il est possible de participer à un Prohibition cocktails tour qui alterne anedcdotes historiques, adresses ambiance Art Déco ou speakeasy, et cocktails d’époque comme le Eastside, boisson de choix d’Al Capone.

Brasserie et distillerie « made in Philly »...

Première à permettre à Philadelphie de retrouver sa gloire passée, la brasserie Yeungling est aujourd’hui l’une des plus importantes brasseries de tout le pays. La Philadelphia Brewing Company, la plus vieille de toute la ville, et la brasserie Yards, la première à résusciter le riche héritage de Philly, se visitent aussi et proposent de nombreuses dégustations. 

Et pour ceux qui n’arrivent pas à choisir, Philly Brew Tours, Liberty Brew Tours et Urban Adventures proposent plusieurs tours pour explorer l’histoire de la bière à Philadelphie et les grandes brasseries et microbrasseries qui s’y illustrent aujourd’hui. est la première distillerie à avoir ouvert après la Prohibition et a reçu plusieurs prix pour sa productions de gin, d’absinthe et de vodka. Autre exemple, la Distillerie Palmer se distingue par une approche historique dans sa production de gin, reproduisant une recette traditionnelle des colons hollandais du 18e siècle qui l’agrémentaient de nombreuses plantes locales. Les autres spiritueux ne sont pas en reste non plus : la Philadelphia Distilling  Philly Beer Week

La bière est chère aux habitants de Philadelphie et dès les beaux jours, une multitude de « beer gardens » inspirés de leurs cousins germaniques fleurissent à travers toute la ville. Pas étonnant donc que la ville abrite aussi le plus vieux et le plus gros festival dédié à la bière, la Philly Beer Week. En juin, pendant une semaine entière, les habitants de Philly célèbrent leur 300 ans de brassage avec des dégustations, des compétitons, des masterclass et de nombreux ateliers autour de la fameuse boisson.

Sur la route des vins de Pennsylvanie...

Avec une géographie et un climat proche de ceux de la région de Bordeaux, la région de Philadelphie regorge de vignobles. La Pennsylvanie de manière générale en compte plus de 200. La qualité du sol et les collines rondoyantes de la région permettent de produire parmi les meilleurs crus de l’état. Pour les amateurs de routes des vins, la vallée de Brandywine, connue pour ses sites historiques de la Révolution Américaine et située à la limite du Pays Amish, rassemble sur sa Wine Trail six vignobles réputés et facilement accessibles depuis Philadelphie en moins d’une heure de route.

Les événements abondent dans toute la région lors de la saison des vendanges, tandis que les paysages revêtent leurs couleurs d’automne. Autour de novembre, pour Thanksgiving et le début des fêtes de fin d’année, les vignobles organisent de nombreuses portes ouvertes et sortent leurs meilleures bouteilles pour les courses de Noël des visiteurs. Enfin, les amateurs de vin ne souhaitant pas se déplacer peuvent retrouver la production des vignobles locaux pendant tout le mois de décembre sur le Christmas Village de Philadelphie, le marché de Noël traditionnel prenant ses quartiers au Love Park. L’occasion de découvrir quelques crus régionaux ou bien de profiter d’un réconfortant verre de vin chaud.

Informations : www.discoverPHL.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire