mardi 11 juin 2019

Maboneng District à Johannesburg


Cosmopolite, festive et créative, l’atmosphère qui règne à Maboneng ne séduit pas seulement ses habitants, toujours plus nombreux : elle fait aussi le bonheur des visiteurs qui viennent profiter de ses bars, ses restaurants, ses galeries d’art et ses boutiques de designers locaux...



Balade dans ce quartier arty du centre de Joburg, devenu un modèle de réhabilitation urbaine et de vivre ensemble.  

Maboneng, ou « lieu de lumière » en Sesotho

Difficile d’imaginer, lorsque l’on découvre Maboneng aujourd’hui, que l’endroit était il y a quelques années encore un dédale de rues inhospitalières et d’entrepôts insalubres. En seulement une décennie, sous l’impulsion d’un promoteur immobilier engagé et visionnaire, les habitants de Johannesburg ont vu la ville de demain se dessiner sur les vestiges d’hier, et ce quartier industriel situé à l’est du Central Business District se métamorphoser en une destination accueillante et inspirante. Les usines désaffectées et les ateliers abandonnés ont peu à peu repris vie sous la forme d’immeubles à l’esprit loft, rénovés avec de l’acier, du verre et du béton, de manière à changer la physionomie des lieux sans trahir leur histoire.

Le jeune entrepreneur Jonathan Liebmann, fondateur de Propertuity et instigateur de ce grand projet de réhabilitation, a dès le début souhaité que leur usage, à la fois résidentiel et commercial, comme la population qui les occupe, pour vivre ou travailler, soient mixtes. En 2009, il rachète une première bâtisse qu’il transforme en une jolie propriété, puis plante rapidement une centaine d’arbres sur les trottoirs alentours. Dix ans, soixante-cinq réhabilitations et des milliers d’arbres plus tard, Propertuity a attiré à Maboneng de nombreux habitants, entrepreneurs, travailleurs, et avec eux une énergie nouvelle largement portée par l’art, l’artisanat et la mise en lumière des talents locaux. Tous cohabitent et collaborent dans un esprit de communauté propice aux nouveaux projets et à l’émergence d’une vie citadine alternative.

Le tour des lieux emblématiques du quartier

ARTS ON MAIN, entre créateurs et restaurateurs


Premier projet mené par Propertuity à Maboneng, en 2009, Arts On Main en illustre parfaitement la philosophie. Cet espace public situé sur Fox Street, au cœur du quartier, abrite à la fois des studios d’artistes, des pôles de création collaboratifs, des restaurants, des stands d’artisans ou de créateurs de vêtements, ainsi qu’un appétissant marché organisé les week-ends.

PATA PATA, pour un dîner jazzy

On vient de partout en ville pour passer la soirée dans ce restaurant jazz au style très 60’s, où l’on dîne aux sons des live bands dans un décor boisé et chaleureux.

TRIM PARK, un terrain de sport ouvert à tous

Cette infrastructure entièrement gratuite met à disposition permanente du public, habitants ou visiteurs, tous les équipements nécessaires à la pratique d’activités physiques. Trim Park est notamment prisé des plus jeunes qui aiment venir y jouer après l’école.

COMMON GROUND PARK, pour un lunch au soleil
Premier parc public développé à Maboneng, ce vaste espace vert situé à l’angle des rues Van Beek et Beacon est l’endroit parfait pour se relaxer, entre un concert en plein air, un pique-nique de lycéens en pause déjeuner ou un marché nocturne. On y trouve aussi le Grain Café, qui propose des collationshealthy toute la journée.

LE MOAD, premier musée africain dédié au design

Régulièrement utilisés par les équipes de l’université de Johannesburg, les locaux du Museum Of African Design, ou MOAD, comprennent à la fois des espaces d’exposition à destination du public et un pôle de création collaboratif ouvert aux artistes locaux.

SKATEISTAN, le skateboard comme outil social

Cette association soutenue par Propertuity se sert du skate comme d’un outil de responsabilisation et de développement pour les jeunes. Les écoliers du quartier profitent aussi de l’endroit après les cours, le temps d’une petite session de glisse.

SHARP BRAAI CORNER, le barbecue des Afrikaners

Ce resto dédié au « Braai », le barbecue traditionnel des Afrikaners, est l’un des plus trendy de Maboneng. Leur shisha nyama est, de l’avis des habitants qui adorent cet endroit, un immanquable.  

THE BIOSCOPE, bien plus qu’un cinéma de quartier Au début de l’aventure, The Bioscope proposait des projections temporaires à Arts On Main. Après avoir obtenu un espace permanent sur Fox Street en 2010, c’est devenu le premier (et seul) cinéma indépendant d’Afrique du Sud, et aussi un lieu phare du quartier.

HALLMARK HOUSE, immeuble design et boutique hôtel

Achevé en 2016 mais déjà incontournable, ce bâtiment dessiné par l’architecte international David Adjaye abrite un boutique hôtel à la déco contemporaine, des appartements luxueux, un niveau réservé aux commerces avec bar, salle de gym et piscine, mais aussi le rooftop du Grand Café, qui offre une vue panoramique sur la ville.

DRIVE LINES, un modèle d’architecture

Drivelines Studios, où coexistent des logements et des commerces, a été conçu autour de la structure d’un ancien garage automobile. L’édifice nouvelle version, imaginé par le cabinet new-yorkais LOT-EK, est entièrement réalisé à partir de containers recyclés.

MAIS AUSSI : Curiocity Backapackers,

l’hostel nouvelle génération avec bar, piscine, BBQ et vélos, le restaurant éthiopien Little Addis Cafe,Mama Mexicana, à Arts On Main, avec ses #TacoTuesdays (1 taco acheté, 1 offert), Soul Souvlaki, temple de la street food grecque, ainsi que tous les immeubles d’architecte qui façonnent l’horizon de Maboneng (Craftsmen’s Ship, Market Up, Situation East, Evolution House…)

Et Maboneng n’a pas encore tout dévoilé…

Pour Propertuity, l’année 2020 marquera la fin d’une première étape fondamentale dans la transformation de Maboneng. Détaillé dans le plan 2020 Vision, son objectif initial qui consistait à faire du quartier l’un des plus attractifs au monde pour vivre, travailler et sortir, est en passe d’être atteint. D’ici l’année prochaine, Propertuity aura en effet attiré à Maboneng plus de 27 000 habitants, ce qui en fait le plus important projet de réhabilitation urbaine porté par une entreprise privée à travers le monde. Les initiateurs du projet ont par ailleurs opéré un premier tournant en 2016, en privilégiant l’agrandissement et le développement des structures existantes plutôt que la création de nouvelles propriétés.

Désormais, d’autres résidences qui n’appartiennent pas à Propertuity vont accueillir de nouveaux habitants, mais l’entreprise poursuivra la direction stratégique de ce grand projet autour des principes qui ont fait son succès jusqu’alors : réduire les inégalités en facilitant les interactions, permettre un usage mixte des locaux (logements, commerces, bureaux, ateliers) qui favorise l’essor économique, encourager l’utilisation de l’espace public, garantir la propreté et la sécurité, et « densifier » le quartier en optimisant chaque mètre carré au profit de la population, pour perpétuer l’énergie qui fait l’essence même du quartier.  


Aucun commentaire:

Publier un commentaire