vendredi 12 avril 2019

Le Domaine des Andéols sort de son sommeil hivernal


Désormais géré par le groupe Athal Hospitality, Le Domaine des Andéols, à une heure à peine de la gare TGV d’Avignon, est un des trésors cachés du Luberon...


Réouvert le 15 avril après une pause hivernale, le Domaine inaugure pour l’occasion cinq nouvelles Suites “Nature” qui viennent compléter les Maisons et Suites Nature déjà existantes, réparties dans un domaine de 34 hectares, au cœur même du Hameau des Andéols et proche du village de Saint-Saturnin-lès-Apt.

Ces Suites Nature, légèrement en retrait les unes des autres pour préserver l’intimité de leurs hôtes, s’ouvrent sur un paysage de toute beauté : au premier plan, les champs de lavande fleuris dès le printemps et qui embaumeront tout l’été, plus loin une gigantesque plantation d’un millier d’oliviers, ponctués par le point d’exclamation vert sombre des cyprès et à l’horizon, le village de Gordes et la douce colline de Perreal.

Un tableau de Cézanne grandeur nature que l’on peut admirer de son salon, mais aussi de son lit et même de sa baignoire, trois marches plus haut. Chaque Suite Nature est dotée d’un solarium, d’un jardin potager privatif qui sent bon la verveine et le romarin et d’une terrasse sous la tonnelle délicieuse à l’heure du petit-déjeuner.

Chacune a sa couleur signature : rouge comme un coucher de soleil, jaune et vert comme un champ de tournesol, bleu comme le ciel du Midi. Tout y est fonctionnel et design : le lit king size séparable en deux, le sol laqué, doux aux pieds nus, la télévision grand écran escamotable dans un placard, le confortable dressing, l’éclairage sophistiqué facilement  maîtrisable en 3 clics, la vaste douche à l’italienne et les deux coins salle de bain bien distincts, pour Madame et Monsieur. Le bruit des fontaines et bientôt le chant des cigales vous accompagnent sur le chemin des restaurants. Branle-bas de combat dans les cuisines où le chef Julien Bontus et sa brigade préparent pour l’ouverture des menus savoureux qui mettent l’eau à la bouche. Aussi bien au Platane, construit autour d’un arbre bicentenaire qu’à La Maison, la nouvelle signature culinaire du Domaine ouvert le soir, la cuisine puise dans les produits de la terre du Luberon et dans ceux de la ferme, en attendant le moment idéal de leur récolte.

Le chef qui définit sa cuisine comme “instinctive, végétale et graphique”, aime vous faire du bien avec des produits sains et de saison mais aussi vous surprendre avec des associations audacieuses comme la pomme de terre fumée au foin, le beurre végétal de truffe, la garniture litchis - salsifis, la brouillade d’œufs au siphon, accompagnée de champignons et parfumée d’une touche de sauce soja.

De leur côté, les jardiniers du Domaine s’activent autour des 996 oliviers à tailler ! Au verger, les amandiers, les pêchers et les abricotiers sont en fleurs. Sur les plates-bandes, les iris pointent déjà le bout de leur nez et bonne nouvelle !

Sur l’étang, les couples de colverts sont de retour. En suite Nature : à partir de 499 € la nuit en chambre double avec le petit-déjeuner du Domaine.

Une nouveauté du côté des Maisons, celles-ci sont désormais proposées en location hebdomadaire à 3.500 € la semaine.

Informations : www.andeols.com


Aucun commentaire:

Publier un commentaire