mardi 29 mai 2018

A lire : "Alice Guy, mémoires" - préface Martin Scorcese


L'auteure, Catherine Laboubée présente en qualité de directrice de publication  à la demande de l'arrière-petit-fils d'Alice Guy, l'ouvrage "Alice Guy, mémoires"...

Qui était Alice Guy ?  Cette personnalité d'exception avait pour aïeule, la première femme cinéaste au monde. Elle réalisa en 1896 "La Fée aux Choux", premier film de fiction, et de surcroit colorisé. Elle   tourna ensuite des centaines de films, petits, moyens ou longs métrages pour Gaumont, dont des "Phonoscènes" - les ancêtres des clips vidéo en quelque sorte - , en synchronisant un phonographe et une caméra devant laquelle le chanteur faisait du play-back. Elle réalisa même, à cette occasion, le premier "making-off" du tournage d'un enregistrement à l'Opéra.
Un parcours aux Etats-Unis...



Alice Guy a rejoint les USA en 1906, pour y fonder le studio Solax et y côtoyer, en égale absolue, les grands noms du cinéma américain de cette époque. Elle tourne de nombreux films, allant de la comédie au drame en passant par le western et bien d'autres genres...
Alice Guy revient en France en 1920 après une faillite due en grande partie à son mari (dont elle divorça). Elle se rend alors compte qu'elle avait été totalement oubliée, voire rayée des cadres par Léon Gaumont, à une époque où les noms des metteurs en scène n'étaient pas, loin de là, mis en avant. Elle survécut en écrivant des articles de presse et des contes pour enfants.

Alice Guy est partie sur la pointe des pieds en 1968, oubliée de tous. Elle avait écrit ses mémoires en 1953, sans trouver d'éditeur. Il faudra attendre 1976 pour que ce texte soit publié. Épuisé depuis longtemps, il renait grâce à la collaboration de Catherine Laboubée avec l'arrière petit-fils d'Alice Guy.

Consultez la page Facebook Mémoires d'Alice GUY - prix : 18,96 euros. Ed. Autists Artists Associats. En vente également à la libraire APPEL 20, bd Voltaire - Paris, tél. 01 47 00 64 88.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire