mardi 17 avril 2018

La vie de Château au Rivau


Le Rivau fut édifié au XIIIe siècle par la prestigieuse famille des Beauvau, apparenté aux Rois de France...


Dans ses Écuries, les plus anciennes de France, étaient élevés les chevaux de combat des rois. En 1429, à la fin de la Guerre de Cent Ans, avant le siège d’Orléans, Jeanne d’Arc et ses compagnons viennent y quérir des chevaux d’équipage. En 1442, Pierre de Beauveau, premier chambellan de Charles VII, obtient l’autorisation de fortifier son hostel. Au XVIIe, Le Rivau fut l’un des rares châteaux épargnés par le Cardinal de Richelieu. Il échappa au démantèlement subi par les châteaux du voisinage en vue de la construction du château de Richelieu.

Ce château de légende nécessita une importante campagne de restauration pour survivre qui dura vingt ans Aujourd’hui, pont-levis en état de marche, douves et donjon en font un joyau parmi les Monuments Historiques de France.


Dans les Ecuries Royales,‘Monument Historique’ de la Renaissance, situées face au Château médièval, sept chambres ont été restaurées et décorées d’oeuvres d’art ayant trait au monde du cheval par Patricia Laigneau, historienne et collectionneur d’art.

Les valeurs du Rivau...

L’originalité, la minutie, mais aussi la créativité et la chaleur humaine sont les valeurs que nous souhaitons pro­mouvoir. Profiter des jardins féériques de sa fenêtre au lever du soleil est l’un des nombreux luxes que seuls les habitants du Rivau pourront apprécier.

L’attention à chacun de nos invités est au coeur de nos préoccupations. Le professionnalisme de l’équipe du Rivau propose un séjour unique et réellement personnalisé. Les propriétaires, Éric et Patricia Laigneau, sont collectionneurs d’art depuis 40 ans. Ils proposent à leurs hôtes de partager leur passion avec une nouvelle formule d’hébergement où leur collection personnelle est présentée à la fois dans les salons, dans chaque chambre, mais aussi dans les jardins. Ainsi les hôtes du Rivau pourront profiter de la palette des oeuvres de Valérie Bellin, Philippe Brame, Nicolas Dhervillers, Charlotte Dumas, Irène Kung, Carsten Höller, Esko Männikkö, Peter Müller, Vincent Olinet, Amy O’Neil, Marc Riboud, Klaus Rinke, Jean- Luc Tartarin, Didier Trenet, Jeanine Woollard.

Partager une passion fait partie de l’expérience du Rivau.

Les technologies les plus sophistiquées apportent confort et bien-être à votre séjour : WiFi, diffuseur de par­fum, iPod, air conditionné, salle de massage, illuminations la nuit... Tous ces éléments contemporains cohabitent avec les oeuvres d’art d’artistes réputés pour faire de votre séjour un moment de beauté et de détente sans pareil. 

Les sept merveilleuses chambres du Rivau...

La chambre d’Henri II ( le monument est dédié à Henri II et Catherine de Médicis, leurs blasons se trouvent dans un cartouche du rez-de-chaussée) baigne dans une athmosphère bleue. Située au premier étage, éclairée par deux fenêtres, elle est meublée d’un magnifique coffre Renaissance. Les photographies prises au Rivau de Klaus Rinke et de Nicolas Dhervillers lui donnent un cachet unique. Le plafond à caissons et les murs en boiserie des Écuries Royales, réchauffent l’atmosphère tout comme les matériaux sophistiqués mais naturels des salles de bain équipées à la fois d’une baignoire et d’une douche.

Dans un décor vert céladon la chambre de Catherine de Médicis, apporte une ambiance tout à fait differente. Les oeuvres photographiques racontent la fascination de Marc Riboud pour la plus noble conquête de l’homme. La chambre du Seigneur de Beauvau est dans une atmosphère dorée. La nature morte éthérée de Vincent Olinet contraste avec l’oeil si vivant du cheval du photographe d’Eskko Männikkö de l’école d’ Helsinski.

La Chambre du Cardinal, l’irrésistible rubis des tentures et des tissus rehaussés par de somptueux tapis en fait un lieu d’exception. La vue sur l’escalier à vis lui offre une autre singularité. Dans la chambre de Richard Coeur de Lion, ( le roi est passé en 1199 !) au dais pourpre, la pièce d’ Amy O’Neill fait exception. L’artiste a symbolisé le plus grand arbre du monde.


La Chambre d’Aliénor. La soie des tissus se marie aux cuivres des objets de curiosité. Içi les tableaux de maîtres anciens dialoguent avec une photographie de Jean-Luc Tartarin spécialiste de la nature. La suite du Roi René. Écrin au sein des Écuries Royales, c’est un espace d’intimité et de paix idéal pour de jeunes mariés ou un couple fêtant un événement. Le lit clos situé dans une tourelle est immergé de lumière par sept fenêtres donnant sur les jardins. Le salon privé est équipé d’un canapé-litet d’une coiffeuse. Les photographies de Valérie Bellin et de Peter Müller apportent sérénité complémentaire.


La salle de bain en mezzanine est équipée d’un jacuzzi dont l’eau peut se colorer, ce qui confère une originalité supplémentaire à ce lieu d’exception. Le salon où le petit déjeuner est servi est orné des magnifiques photos de chevaux de l’artiste hollandaise Charlotte Dumas.

Les jardins du Rivau, classés Jardin Remarquable...

Le jardin des philtres d’amour, le labyrinthe Alice au pays du Rivau, le Potager de Gargentua, le Chemin de fées. Les 14 jardins du Rivau enchanteront par leurs surprenantes diversités botaniques et féeriques. Paons canards, pigeons Capucins à grandes barbes, faisans dorés en liberté ou en volière se rencontrent au détour des chemins. Les senteurs de la collec­tion des 475 variétés de roses émerveillent autant que la beauté des iris, pivoines, lys et graminées. Les Jardins du Rivau, leurs plantes et leurs arbres, en­tretiennent de véritables et incessantes interactions avec les oeuvres d’art installées dans les jardins par des artistes re­connus par le monde de l’art et qui interpellent le visiteur au détour du chemin.

Le Pot Rouge de Jean-Pierre Raynaud, les Bottes sur­dimensionnées de Lilian Bourgeat, le Collier pour arbre de Céline Turpin, les Jambes Fantastiques de la Forêt qui court de l’artiste Basserode, le Piercing de Philippe Ramette, Topologie de Ghyslain Bertholon et beaucoup d’autres oeuvres en font un véritable musée de plein air. Chaque année, une exposition sur un thème lié à l’ima­ginaire de la vie de château est présentée dans le château.

Les activités au Rivau...

La descente dans la cave du château avec dégusta­tion et découverte des grands crus du Val de Loire est un moment mémorable. Un pique-nique convivial et bon enfant dans les jardins avec des produits du terroir, un déjeuner à la table des fées du Rivau avec la récolte du potager créent des moments naturels et sympathiques, dans un décor exceptionnel.

Un accès libre aux salles du château, meublées de coffres, fauteuils et tapisseries d’époque, d’une collection de trophées cynégétiques où viennent interagir des oeuvres de la scène artistique contemporaine et des arts décoratifs traditionnels. Cette visite révélera la singularité du lieu en apportant une perspective différente de celles des grandes demeures du Val de Loire.

Une visite des jardins du Rivau classés ‘Jardin Remar­quable’ par le ministère de la Culture en compagnie de Patricia Laigneau, créatrice des jardins et historienne d’art marquera un moment fort du séjour. Se relaxer à la piscine d’extérieur chauffée, avec le château et les jardins comme merveilleux décor. Se détendre par les bienfaits de massages promulgués dans une pièce spécialement aménagée. Un parcours audiovisuel projeté sur les murs voutés des deux ailes des Écuries Royales sur le thème ‘Voyage au temps des tournois et des légendes’.

Informations : Château du Rivau Le Coudray 37 120 Lémeré, tél.  02 47 95 77 47 - www.chateaudurivau.com




Aucun commentaire:

Publier un commentaire