vendredi 1 septembre 2017

Des drones d’exploration sous-marins chez Hurtigruten

90 % des océans demeurent inexplorés. Mais cette réalité est sur le point de changer. Hurtigruten prévoit en effet d'intégrer des drones sous-marins à l’expérience proposée sur ses navires d’exploration à travers le monde...


Le leader mondial des croisières d’exploration s’est associé à la start-up norvégienne Blueye Robotics pour développer des drones sous-marins destinés à découvrir les océans. Ces drones seront embarqués à bord des navires d’expédition Hurtigruten, tels que le MS Roald Amundsen et le MS Fridtjof Nansen, tous deux dotés de moteurs à propulsion hybrides.

Développé dans les conditions extrêmes de l’océan Arctique, dont Hurtigruten sillonne les eaux depuis 125 ans, le drone Blueye Pioneer associe compacité (moins de 7 kg), puissance (quatre propulseurs robustes) et stabilité. Grâce à une technologie unique, la caméra grand angle HD du Blueye Pioneer est capable de filmer dans des conditions de faible luminosité et de diffuser en direct des images en couleurs d’une fidélité exceptionnelle. Ces images seront diffusées sur les écrans des navires Hurtigruten ou sur des masques numériques mis à disposition des passagers selon les bateaux.

Hurtigruten propose des voyages vers certaines des eaux et destinations les plus reculées et inexplorées de la planète : Antarctique, Passage du Nord-Ouest, archipel arctique canadien, Groenland, Spitzberg et côte norvégienne, pour ne citer qu’elles.

Le MS Roald Amundsen et le MS Fridtjof Nansen seront les tout premiers navires d’exploration au monde propulsés par des moteurs à propulsion hybrides.

Ces drones sous-marins viendront s'ajouter aux multiples équipements d'exploration embarqués et conçus sur mesure, qui seront manœuvrés par une équipe d’expédition triée sur le volet. Larges ponts extérieurs dédiés aux explorateurs, centre d’activités immersif, trois restaurants, centre de fitness et de bien-être, pool bar avec bains bouillonnants et piscine à débordement sur le pont supérieur situé à l’arrière du bateau... Les infrastructures du MS Roald Amundsen sont nombreuses et tout n’a pas encore été dévoilé.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire