vendredi 12 mai 2017

La Manche, terre d’expression: les cultures urbaines

Musiques, sports de rue, photographie, graffitis... les cultures urbaines sont  diversifiées et ont le vent en poupe dans la Manche…


En témoignent la multiplication des œuvres street- art ou l’émergence de certains sports  urbains : petit tour d’horizon... 

L’ART  DU  GRAFFITI :  DES  SUPPORTS  INSOLITES...

Les graffeurs de la Manche font preuve d’inventivité quant aux choix des supports sur  lesquels ils s’expriment :

> Des Blockhaus dans le Cotentin Blesea, Näutil, Baby.K : ils comparent les  blockhaus du littoral  manchois, aux nuages : « On y voit un peu ce que l’on veut ». Dark Vador,  vaisseau Star Wars, l’Éléphant (un blockhaus sans défense) ou œil géant d’abord ouvert puis refermé: leurs œuvres dont certaines engagées, attirent les curieux sur les plages du Nord-Cotentin (Urville-Nacqueville et Siouville-Hague) et font le buzz. Vidéos Cherbourg fait le mur.

> Des murs d’expression libre

Graffer en toute légalité, c’est possible dans la Manche. Le tandem grapheur de Sismikazot a  peint une fresque de 25 m sur le mur de l’Atelier municipal à Granville pour rendre hommage au  collectif Fauve attaché à la ville. www.tourisme-granville-terre-mer.com

À Cherbourg, « Le Mur», situé près du centre culturel Quasar, est recouvert régulièrement par  des artistes invités par l’association 3Angles :  dernier en date Seb Toussaint avec une fresque  sur la paix.  Sept autres murs d’expression libre  existent dans la ville. www.ville-cherbourg.fr

> Et aussi ... À Cherbourg : coque de bateau, Quai de France, plot de trottoir graffés.

> Bonne adresse « Le Kraken »: c’est le nouveau bar tendance à  Cherbourg avec une  déco toute droite sortie des films des années 80. On y boit un verre entre un gremlins et le requin des « Dents de la Mer ». Le mur situé face au bar a été graffé deux fois depuis l’ouverture. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire