mercredi 16 mai 2018

La vie de château dans la Vallée des Rois


Un grand portail en fer, une allée boisée, des cygnes qui glissent sur un étang paisible, et puis l’hôtel apparaît. Posé en lisière d’un vaste parc boisé de 70 hectares, Les Hauts de Loire est l’un des premiers établissements du groupe H8 Collection...


Il faut rejoindre le petit village d’Onzain pour découvrir ce havre de paix en équilibre entre une forêt de chênes et un tapis de vignes. Le plus long fleuve de France dévoile ses paysages sauvages et ses îles sableuses à cinq petits kilomètres plus au sud.

Au-delà sont bâtis les plus beaux châteaux de la Loire dont Chaumont, Chenonceau, Villandry, Amboise ou Chambord. « La vallée des rois » aligne ces édifices majeurs du patrimoine français qui revêtent un visage différent quatre fois dans l’année.

Dans ce décor qui change de couleur à chaque saison le domaine est l’adresse idéale où s’installer pour prendre du repos ou rayonner à travers les merveilles du Val de Loire.

A peine l’aperçoit-on derrière les bosquets que l’hôtel fait déjà son effet. Aux premières heures du jour, la façade principale est inondée d’un soleil vif qui sèche lentement la rosée du matin. Une fois dans l’entrée, le parquet craque sous les pas et des odeurs de bois ciré vous montent au nez. L’ensemble de la décoration de l’hôtel a été repensé par l’architecte d’intérieur Natalia Megret. Elle qui travaille sur des maisons particulières, des restaurants ou des spas depuis bientôt vingt ans a insufflé ici un vent de modernité sans rien changer au style et à l’âme du domaine.

Dans la vaste pièce d’accueil du rez-de-chaussée, de hautes bibliothèques couleur ébène sont venues habiller les murs aux tons bleu-gris. Chacune des 31 chambres et suites a vu sa décoration rafraichie grâce à des répliques de vieux meubles ou de tissus Nobilis utilisés comme rideaux, papiers peints et tapisseries. Pièce par pièce Natalia Megret a aéré les espaces, changé les parquets et re-coordoné les couleurs sans pour autant sortir le bâtiment de son jus. Malgré ce coup de jeune, l’hôtel reste un lieu plein d’élégance où l’on vient goûter, le temps d’un séjour, la vie de château à la française.

DEUX TABLES, DEUX AMBIANCES, UN CHEF...

Il régale les hôtes du Domaine depuis 30 ans. Le chef Rémy Giraud, arrivé ici en 1988, tient d’une main ferme mais d’une humeur toujours bonne le restaurant gastronomique de l’hôtel.

Dans cette région tranquille et rurale, les bons produits se dénichent aisément. A chaque saison la carte évolue en fonction de la pousse des légumes, des arrivages de poissons ou de viandes, et de l’inspiration du chef qui s’approvisionne le plus possible de produits locaux. Les asperges poussent sur une parcelle du village voisin de Veuves, les légumes proviennent de la ferme de la Touche à Chitenay, la plupart des poissons sont pêchés en Loire et le caviar est solognot.

L’excellence et la régularité de la cuisine de Rémy Giraud sont récompensées par deux étoiles au Michelin décernées en 1993 et toujours d’actualité aujourd’hui. Lancé en avril 2018, le Bistrot vient compléter l’offre gastronomique des Hauts de Loire. Installé dans la demeure voisine du château, il propose une cuisine moins léchée, plus accessible, mais toujours de qualité. Sous la baguette de Rémy Giraud, l’équipe aux fourneaux fait la part belle aux viandes cuites à la broche, ou dans le seul four à charbon de bois de la région. On déguste des crépinettes de veau, jarrets de porc, cailles farcies ou épaules d’agneau dans une belle salle coiffée d’imposantes poutres brunes. L’espace est investi de jolies tables aux pieds en fonte fabriquées par un menuisier local, et de répliques de chaises Thonet en bois courbé. Les murs sont habillés de natures mortes ou de portraits appartenant au domaine et ré-encadrés pour cette salle. Dans ce décor chiné, à la fois rustique et élégant, on touche un peu du doigt l’ambiance conviviale et détendue qui caractérise les bistrots parisiens.

UN SPA BY CLARINS OU PRENDRE SOIN DE SOI...

Inauguré en avril 2018 dans la demeure voisine du château, le spa by Clarins vaut à lui seul une visite. La marque française s’est associée aux Hauts de Loire pour proposer le meilleur de son savoir-faire. En décorant l’endroit, Natalia Megret a souhaité reprendre les couleurs emblématiques de la maison cosmétique. Le blanc domine et le carmin relève le tout. D’un côté du corridor central, les trois cabines de massage (dont une double) donnent chacune sur une terrasse extérieure où l’on reprend ses esprits allongés sur des chaises longues en rotin tressé. De l’autre, le sauna et le hammam évacuent les toxines de la peau. La salle de relaxation, quant à elle, est tournée vers le charmant potager de curé déployé à l’arrière du bâtiment. Difficile de résister à l’attrait de ce spa lumineux et flambant neuf de 150 mètres carrés où beauté se conjugue avec détente.

Informations : Les Hauts De Loire**** à Onzain 2 Étoiles Michelin, tél. +33 2 54 20 72 57 - www.hautsdeloire.com


Aucun commentaire:

Publier un commentaire