mercredi 14 mars 2018

Le Clos de Vènes mise sur des vins de grande qualité !

Le Clos de Vènes façonne des vins confidentiels d’exception… avec une exigeante transparence...


Les attentes des amateurs de bons vins évoluent. Notamment, à la mesure du changement de nos habitudes de consommation, nous attendons des grands crus certes, qu’ils soient bons gustativement parlant, certes que leurs processus de fabrication relèvent de l’excellence… mais surtout, les Français attendent une présence qui soit la plus limitée possible tant des sulfites que des résidus de pesticides.



C’est dans ce contexte que Le Clos de Vènes cherche, avec toute l’humilité que peut avoir un vigneron indépendant, à produire des vins d’une qualité exceptionnelle. 

Loin de tout objectif quantitatif dans la production des cuvées d’exception, Christophe Jacquel, son épouse Sylvie et leur équipe recherchent l’excellence d’un travail et d’un résultat qui s’apparentent à de la haute couture. Ceci dans le respect des sols, de la plante et du consommateur. Le Clos de Vènes fait le choix de la transparence et annonce les résultats de son premier bilan phytosanitaire. Et ils sont très positifs ! La qualité récompensée par des résultats exceptionnels, dévoilés en toute transparence

Les attentes des amateurs de bons vins évoluent, tout comme les préoccupations des producteurs et récoltants du milieu viticole. Travailler le meilleur de la terre, tout en préservant la vie qui s’y déroule et la santé des consommateurs, sont des critères sur lesquels Christophe et Sylvie Jacquel ont décidé de mettre un haut niveau d’exigence. Souhaitant faire preuve de transparence concernant son mode de culture respectueux de l’environnement et des amateurs de vin qui les soutiennent, le Clos de Vènes a fait réaliser sur ses cuvées 2016 une analyse de résidus de produits phytosanitaires (pesticides, herbicides, foncigides et insecticides) sur 96 molécules par le laboratoire professionnel Dubernet (molécules autorisées en agriculture biologique et conventionnelle mais également molécules interdites).


Au vu des résultats, Le Clos de Vènes prouve aux consommateurs, avec toute l’humilité d’un vigneron indépendant, que respecter la nature et produire des vins d’une qualité exceptionnelle est possible ! Encore faut-il que le terroir s’y prête.

Le respect, au coeur d’une production d’exception...

Depuis 6 années consécutives désormais, Christophe et Sylvie Jacquel consacrent toute leur énergie à produire un vin de goût et de qualité, dans le respect des sols, de la tradition et de la santé du consommateur. Et les résultats du phytobilan mené en janvier 2018 sont à la hauteur de leurs attentes. Christophe Jacquel annonce : Dès le début de notre aventure, nous avons choisi de nous positionner sur des vins de qualité, d’excellence même, et de nous engager dans une démarche de biodynamie, notre terroir le permettant. Sans antécédents viticoles, il nous a fallu faire preuve de bon sens paysan et en bon ingénieur, toujours remettre en cause les choix établis. 

La nature est génératrice de problèmes mais on y trouve également des solutions. En revanche, il ne faut pas omettre la valeur ajoutée dans certains cas des produits conventionnels. Pour l’ensemble de leurs cuvées, seule une molécule a été tracée sur les 96 recherchées. En revanche, son seuil de résidu est de 0% de la valeur limite maximale de résidu autorisé par la loi française.

Le producteur souligne : Nous souhaitions aller au-delà des discours et des certifications, au-delà d’un engagement de moyen, nous recherchions un engagement de résultat. Nous indiquions déjà sur nos contre-étiquettes le dosage en sulfites de nos vins qui est en moyenne de 40mg/l alors que la norme européenne est de 150mg/l pour les rouges et 200mg/l pour les blancs. Nous mettons désormais nos résultats des analyses de résidus de pesticides à disposition de tous. Les vignerons du Clos de Vènes sont des créateurs qui oeuvrent en fonction des millésimes, de l’évolution des cépages en élevage, et qui respectent les sols en agriculture biodynamique. Chaque cuvée est façonnée en fonction de son cépage, pour des cuvées dites « confidentielles », soit composée d’environ 2.000 bouteilles par cuvée.


Quelques exemples de cuvées...

• Montado Dal Plo

2016 – 2100 flacons produits dont 210 magnums. Cépage 100% Syrah. Grand vin de garde vinifié et élevé en fût aux arômes complexes et aux tanins soyeux. Élevage 12 mois en fûts, embouteillé le 5 janvier 2018.

• Le Peyra

2016 – 1999 flacons produits. Cépage 95% Grenache et 5% Syrah. Un vin à l’extraction poussée et à l’élevage de 12 mois lui offrant l’élégance d’un grand Grenache. Élevage 12 mois en fûts, embouteillé le 5 janvier 2018.

• La Crose

2016 – 1970 flacons produits.Cépages 95% Carignan et 5% Syrah.Un magnifique Carignan de terroir équilibré et toujours marqué par le soyeux du Clos de Vènes. Élevage 12 mois en fûts, embouteillé le 5 janvier 2018.

• Marsanne

2016 – 1500 flacons produits Quasi Epuisé.Cépage 100% Marsanne.Un cru complexe et solaire aux saveurs montantes et persistantes. Élevage de 9 mois en fûts sur lies, embouteillé le 2 août 2017.

Le Clos de Vènes annonce une riche actualité...

Côté millésimes :Le millésime 2016 est déjà sur les tables des consommateurs avec la Marsanne, et les rouges y seront prochainement. Toutes les cuvées sont dans la lignée des précédents millésimes. Un lot de magnum de Montado Dal Plo est proposé sur ce millésime. Grand vin de garde, il méritait ce conditionnement pour ceux dont la patience n’a pas de limite.

Le millésime 2017 est une nouvelle fois marqué par la sécheresse, et un malheur n’arrivant jamais seul, Le Clos de Vènes a souffert du gel du 22 avril, comme bon nombre d’exploitations. Des vinifications difficiles qui ont tout de même conduit à des jus de grande qualité, toujours sublimés par 12 mois d’élevages en fûts.

Le Clos de Vènes, c’est également une maison d’hôtes. Sylvie & Christophe vous y accueillent de nouveau dès le mois de mars. Le restaurant du Clos de Vènes, Les Tonneliers à Homps en bordure du canal du midi, accueillera de nouveau le public le 1er juin prochain.

Informations : www.closdevenes.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire