lundi 13 novembre 2017

Les îles de Guadeloupe, entre ciel et mer

Pour profiter du soleil d’hiver autrement, les îles de Guadeloupe proposent aussi, pour la nouvelle saison 2017/2018 des hébergements de charme ou insolites et des activités nouvelles…


Dormir dans une cabane à Deshaies (Basse-Terre)

Dans un écrin de 10 000m² de nature préservée, « au jardin des colibris » situé à Deshaies sur Basse-Terre, fait partie de ces jolies adresses. Au milieu d’un jardin tropical se découvrent quelques villas, véritables nids douillets au charme cosy : de la cabane dans les arbres aux villas avec vue panoramique depuis leurs grandes terrasses, aux cases créoles en bois, ou encore aux nouvelles villas avec leur piscine privative. Les villas accueillent les couples pour un séjour romantique, ou les familles et amis jusque 6 personnes. Depuis le « jardin » se déploie la vue sur la mer. Les plages ne sont pas loin. 

L’adresse est, comme son nom l’indique, un véritable paradis pour les oiseaux et notamment les colibris. L’établissement vient aussi d’être sélectionné comme partenaire du réseau « Tortues marines de Guadeloupe » pour ses actions en faveur de leur préservation. Depuis le « jardin des colibris », on peut choisir de s’immerger dans le vert, le Jardin Botanique de Deshaies jouxte le site, ou bien dans le grand bleu. Qu’il s’agisse de plongée sous-marine ou d’une randonnée palmée, accessible à tous, dans la réserve Cousteau.  www.aujardindescolibris.com

Séjourner dans un tipi à Saint-Louis (Marie-Galante)

Un bivouac en pleine nature, au coeur d’une ferme et de ses animaux, c’est ce que proposent les tipis « anba kampèch » à Marie-Galante. Sur cette île empreinte d’authenticité, on suit les charrettes à boeufs traditionnellement utilisées pour le transport de la canne à sucre. On s’arrête dans l’un des cent moulins, au Vieux-Fort, pour une dégustation de rhum ou de miel et de savoureuses spécialités locales. On peut opter pour une balade en canoë dans la mangrove. Le site de tipis « anba kampèch » est situé près de Saint-Louis et de ses plages aux eaux turquoise. On en profite aussi pour ne rien faire ou se baigner entre coraux et coquillages.

Pédaler dans les airs à Pointe-Noire (Basse-Terre)

Parmi les activités annoncées pour la nouvelle saison, on pourra désormais pédaler dans les airs à Pointe-Noire (Basse-Terre) grâce à l’Habitation Côte sous-le-vent. Le bois, véritable tradition de la région, est mis en valeur sous ses différentes facettes. L’entrée dans le site «

L’Habitation » se fait au milieu d’un arboretum. On visite la Maison, de bois bien entendu, qui présente des expositions, avant de découvrir les arbres depuis les airs. On s’envole alors au milieu de la canopée sur son vélo, grâce à un système de câbles. On pédale en position semi-allongée, pour une balade de 30 minutes, à 9 mètres du sol, et un parcours de 900 mètres. L’activité est encadrée par un personnel cordiste qui peut intervenir si besoin, et on embarque sur son vélo avec un talkie-walkie. Les « vélos volants » sont accessibles aux enfants à partir de 12 ans. www.habitationcotesouslevent.com/

Balade immersive à l’Aquarium au Gosier (Grande-Terre)

Après quatre mois de travaux, l’Aquarium de la Guadeloupe rouvrira ses portes le 22 décembre prochain. Le site qui a accueilli plus de 2,5 millions de visiteurs a réalisé une refonte totale. Des murs ont été abattus, l’ensemble des bacs de poissons démontés, de nombreux bassins ont été donnés à des associations. Grâce à une nouvelle scénographie qui fait la part belle aux sensations, aux nouvelles technologies et à l’interactivité, l’Aquarium nouvelle génération invite à une balade immersive à la découverte du milieu marin tropical des îles de Guadeloupe.  www.aquariumdelaguadeloupe.com

Survoler les tortues marines en deltaplane à Saint-François (Grande-Terre)

Se glisser dans les airs à la façon d’un oiseau, survoler en douceur l’océan d’un bleu profond et les magnifiques rivages de Grande-Terre, prendre le temps d’observer les tortues marines, sa structure
désormais possible grâce à une Aile Delta à vol lent, et stable. L’originalité de cette Aile Delta, sa ouvre un champ de vision complètement dégagé, même sous les pieds. Une façon unique de voir les tortues depuis les airs, et à l’air libre. On embarque de Saint-François pour ce vol pendulaire, en toute sécurité en place passager derrière Gaëtan, qui vole en Aile Delta depuis de nombreuses années. Voler comme un oiseau se transforme en réalité.  www.volpendulaireguadeloupe.com

Informations :  www.lesilesdeguadeloupe.com


Aucun commentaire:

Publier un commentaire