mercredi 11 octobre 2017

Flaine : un bijou d’architecture dans un écrin grandeur nature

A Flaine, le béton est roi ! Plein de paradoxe, ce véritable paradis du ski associe une vallée immaculée à des bâtiments très urbains, qui rappellent les lapiaz calcaires environnants et se fondent dans le paysage…


Véritable perle du patrimoine français, la seule station de sports d’hiver des années 60 à être classée au patrimoine des monuments historiques ravit aussi les amateurs d’art avec son musée à ciel ouvert !

Une station résolument moderne et radicale à 1600m d’altitude…

L’art moderne surprend, fascine et dérange parfois mais il ne laisse jamais indifférent. Découvert dans les années 50 par l’architecte Gérard Chervaz, et le géophysicien Eric Boissonnas, le site de Flaine a séduit par sa morphologie et son enneigement exceptionnel. La station a alors été fondée durant l’époque où l’on urbanisait la montagne pour la rendre accessible et éviter sa désertification, cela explique en partie son aspect particulier.


Tel Gaudi à Barcelone, Marcel Breuer, grand architecte du XXème siècle à qui l’on doit notamment le Whitney Museum et le Palais de l’Unesco, a fait de Flaine un prototype atypique ayant pour pilier l’urbanisme, le design et les choix esthétiques. Flaine est une station intégrée à la montagne qui l’accueille, ses concepteurs ayant soigneusement veillé au respect de l’environnement. Elle épouse les lignes du relief environnant, ne perturbe pas les sites naturels et les différents balcons qui constituent la station ne sont pas visibles depuis les autres, ce qui procure un sentiment de confidentialité et de sérénité. De plus son centre est piéton et on peut s’y déplacer skis aux pieds.

Grâce à son originalité, le Flaine historique a d’ailleurs reçu le label « Patrimoine du XXème siècle ». Son héritage exceptionnel comprend notamment la chapelle œcuménique classée au titre des Monuments Historiques depuis décembre 2014 mais aussi l’hôtel « Le Flaine » qui défie la gravité et semble suspendu dans le vide, ainsi que l’immeuble « Bételgeuse », qui accentue encore les contrastes de la station avec ses façades taillées « en pointes de diamants » permettant des jeux de lumières surprenants. Ces 2 bâtiments sont d’ailleurs classés à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1991.

Air pur et art moderne…

Flaine est la seule station de ski au monde à proposer un parc permanent de sculptures monumentales, ses bâtiments à l’architecture atypique côtoient « Le Boqueteau des 7 arbres » de Dubuffet, la « Tête de femme » de Picasso ou encore « Les Trois Hexagones » de Vasarely ! Depuis sa création, elle dispose également d’un centre d’art contemporain comprenant un espace d’exposition mais aussi une salle vidéo où il est possible de découvrir l’Histoire de la station et son art au travers de films. En décembre, une exposition sur « l’aire du bonheur » sera présentée par Fanny Guerineau, artiste en résidence.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire