jeudi 11 mai 2017

La Divine Comédie - Suites de Curiosités à Avignon

Il est des lieux dont l’âme éternelle se transmet, au fil des siècles, d’un occupant à l’autre. Certains vont savoir laisser libre cours à l’esprit qui vit entre ces murs, en respecter les sens, écouter ses spectres, lire la partition de son histoire... 


Il en est ainsi pour les chanceux occupants de la Divine Comédie, qui ont su rendre vie, avec leur cœur, leur créativité, leur goût pour l’art sous toutes ses formes, à l’une des plus belles maisons particulières d’Avignon, qui s’étend sur une surface totale de 2600 m2.


C’est avant tout un jardin, dissimulé derrière de hautes murailles. On le soupçonne de l’extérieur, lorsque le vent agite les feuillages des platanes séculaires qui dominent cet espace d’un calme inouï au cœur de la ville. La maison, aérienne, lumineuse, s’entrevoit une fois la haute porte entrebâillée ; on n’a de cesse ensuite de la découvrir, de parcourir ses pièces les plus secrètes : on en tombe véritablement amoureux, comme d’un être mystérieux et solaire.

Le jardin et la maison forment un ensemble, racontent une histoire, dont le nom est promesse de découvertes et de plaisirs. La Divine Comédie mène ses hôtes, de la porte ouverte par le premier cantique, aux plaisirs hédonistes promis par un paradis onirique et pourtant bien réel, offert à ceux qui sauront découvrir cette adresse cachée, presque secrète. Mais quelle récompense, une fois la clé tournée 

Le lieu ouvre en mai 2017 sous l'impulsion de Gilles Jauffret, passionné d’art et de décoration depuis son plus jeune âge. Diplômé en gestion de l’art, il s’est tout d’abord occupé d’un festival de théâtre dans les pays de la Loire avant d’ouvrir sa première boutique d’antiquités à Paris, qui a lancé sa notoriété. Il a, par la suite, poursuivi une carrière de décorateur d’intérieur pavée de succès.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire