vendredi 19 mai 2017

Itinérance dans l'Oise

A tout juste 50 minutes de Paris, l’Oise est une véritable invitation au voyage et à l’itinérance. Riche de villes historiques et de villages bucoliques parsemés sur tout le territoire, l’Oise est la destination idéale pour les citadins en quête de douceur, d’expériences insolites, de lieux méconnus ou de sites architecturaux grandioses...


Aux côtés d’hébergements insolites blottis en ville ou à la campagne – sur un domaine agricole, dans un manoir, dans un ancien hôtel particulier, dans d’anciennes écuries ou encore dans une maison écolo – l’Oise propose aussi de se ressourcer, de goûter, de rencontrer, de partager, d’expérimenter avec une chevauchée en Henson, une randonnée pédestre dans 2 000 ans d’Histoire, une croisière sur l’Oise, une balade en petite reine et… aussi un road trip en 2 CV ou en Solex. 

L’ambiance anglo-saxonne de Chantilly, les décors cape et épée de Senlis, le caractère made in France rétro du Pays de Bray, l’atmosphère trendy de Compiègne ou les paysages champêtres aux abords de Noyon : 5 spots pour passer l’été tranquille dans l’Oise !

CHANTILLY, chevauchée tranquille dans la capitale du cheval

Où ça ? À Chantilly, à 25 minutes en train de Paris - Quoi faire ? Une chevauchée en Henson !

Du Pavillon de Manse, au coeur de la ville, au Parc du Domaine de Chantilly et de la forêt qui l’entoure, la promenade découverte à cheval "Chantilly, Nature & Culture" conduit les visiteurs, cavaliers ou non, accessible pour tous vers les sites d’exception qu’abrite la ville.
Une expérience de 3h (1h environ de familiarisation avec le cheval et 1h45 de découverte du Domaine à cheval) unique pour découvrir la capitale du cheval !

C’est l’occasion de découvrir ? Le Pavillon de Manse, qui partage ses locaux avec l’Espace Équestre Henson. Témoin unique de l’histoire des "Grandes Eaux" des jardins dessinés par Le Nôtre, ce superbe bâtiment abrite une merveille de technologie, une machine hydraulique construite au XVIIe siècle, destinée à alimenter un réservoir d’eau pour les fontaines, cascades, bassins et jets d’eau ornant le parc du Château de Chantilly !

Où dormir ? À la Ferme de la Canardière, une maison élégante de type XIXe siècle, blottie sur un grand domaine agricole de 27 hectares à proximité immédiate du château. Construite à l’ancienne avec pierres de taille, tuiles plates, dallage en pierre blanche de Bourgogne, elle décline trois chambres d’hôtes lumineuses et moelleuses : Ruban, Haras et Griotte. Quoi déguster ? : L’authentique crème Chantilly à"la Capitainerie" et “Aux goûters champêtres“ qui la fouettent dans les règles de l’art !

NOYON, évasions gourmandes et fluviales

Où ça ? À Noyon, ville médiévale, à 1h30 de Paris - Quoi faire ? Une croisière sur l’Oise !

Idéales pour s’évader, les croisières-découvertes de l’Escapade invitent à découvrir le charme des cités batelières de Longueil-Annel et Pont l’Evêque : les petites maisons de briques rouges alignées le long du canal latéral, les anciennes manufactures, le Pont Louis XV, le Pont-Neuf et le nouveau barrage hydraulique de Venette.

C’est l’occasion de découvrir ? Les marchés de Noyon, dont le nom latin Noviomagus signifie "nouveau marché". Le plus célèbre, le Marché aux fruits Rouges, le 1er dimanche de juillet, réunit les producteurs locaux, les artisans d’art, les produits de bouche à l’occasion une réelle fête où la gourmandise est de rigueur.

Où dormir ? Dans une demeure de caractère du XIXe siècle. Situé dans le verdoyant pays noyonnais, le Manoir de Crisolles est le vestige du riche passé sucrier du village. Reconverti en une élégante maison d’hôtes vêtue de briques rouges, il invite à la détente avec son ravissant jardin ombragé ou à l’initiation de la paléontologie !

Quoi déguster ? : Les Coeurs de Noyon, création d’Yvon Berthelot, pâtissier-chocolatier local. Ce bonbon au coeur fondant de fruits rouges est un clin d’oeil à une ancienne variété de cerises.

SENLIS, city break médiéval chez les Capétiens

Où ça ? À Senlis, berceau de la dynastie capétienne, Quoi faire ? Une randonnée pédestre à travers deux mille ans d’architecture et d’histoire. 

Ville d’Art, Senlis a toujours été courtisée par les rois, encensée par les écrivains et adorée par les réalisateurs. Parmi les points forts de la balade : les maisons à colombages, les remparts gallo-romains et médiévaux, la cathédrale Notre Dame, le château royal ou encore les ruelles pavées et ses hôtels particuliers.

C’est l’occasion de découvrir ? Les arènes semi-excavées de Senlis. Edifiées au Ier siècle ap. JC, environ 8 000 spectateurs pouvaient y prendre place pour assister à des combats de gladiateurs. La visite guidée continue, en ville, avec la muraille gallo-romaine du IIIe siècle et le Musée d’Art et d’Archéologie, installé dans l’ancien palais épiscopal.

Où dormir ? Dans un ancien hôtel particulier du XVIIe siècle. Idéalement situé en plein centre, "Côté Jardin", propose 5 chambres et appartements donnant sur les toits de la ville. Tommettes et parquet à l’intérieur, piscine et terrasse bucolique à l’extérieur : l’hébergement est résolument chic et charmant.

Quoi déguster ? : Des produits fermiers ! A 10 km de Senlis, Les jardins de Rully proposent du 100 % locavore avec de succulentes fraises, des sorbets rafraîchissants, des confitures maison, des chutneys et des soupes maison.

COMPIÉGNE, escapade entre forêt et démesure

Où ça ? À Compiègne, la plus impériale des cités, à 40 minutes de la Gare du Nord - Quoi faire ? Une boucle de 26 km en petite reine. 

Au départ du Carrefour Royal à Compiègne, cette voie verte chemine en forêt vers le village de Saint-Jean-aux-Bois et ses petites maisons de poupées et mène jusqu’à Pierrefonds, ancienne ville thermale que surplombe le célèbre château « revisité » par Viollet-le-Duc. Au retour, immergés au coeur du massif forestier, les visiteurs découvrent une piste plus sauvage via Vieux-Moulin et le pavillon de l’Impératrice Eugénie.

C’est l’occasion de découvrir ? Le Château de Pierrefonds ! Melting-pot architectural complètement fou, il reste une oeuvre fantasque avec doubles remparts, échauguettes, meurtrières, mâchicoulis et chemins de ronde. Du donjon aux huit tours crénelées en passant par la cour d’honneur : ici, la démesure s’apparente à un vrai décor de cinéma !

Où dormir ? Dans les anciennes écuries d’un hôtel particulier de la fin du XVIIIe. Située dans un cadre paisible et verdoyant à 2 pas du centre ville historique et de son Palais Impérial, La Parenthèse du Rond Royal propose 3 chambres d’hôtes Quoi déguster ? : Les Picantins, une friandise au chocolat dont la recette, inventée en 1920 par un maître chocolatier, est aujourd’hui perpétuée par un artisan compiégnois.

PAYS DE BRAY, virée hippie-vintage aux portes de la Normandie

Où ça ? Dans le Pays de Bray, à l’Ouest de l’Oise et à 1h de Paris - Quoi faire ? Un road trip vintage dans une authentique 2 CV de 1960 ! 

Balade guidée de 2 heures, Deudeuche in Bray embarque les visiteurs à la découverte des petites routes, monuments historiques, villages et itinéraires remarquables.

Pour les fans de Solex et pour une tranche de rigolade, "Un Goût d’Autrefois" propose aussi une escapade made in France à la découverte du passé historique, industriel et culturel du Pays de Bray au guidon d’un solex S3800.

C’est l’occasion de découvrir ? Gerberoy ! Perchée sur une butte du Pays de Bray, cette petite citée fleurie (plus de 1000 rosiers en juin) est estampillée "plus beau village de France" avec ses ruelles pavées et ses maisons de poupée en torchis et à pans de bois colorés.

Où dormir ? Dans un nouveau concept d’hébergement 100% nature, insolite et écocitoyen. Nichée au fond du jardin, la Maison de Paille est un charmant habitat nature de plain-pied conçue pour vivre une expérience inhabituelle ! Exemptée de chauffage et d’eau courante, elle permet de renouer avec la simplicité sans pour autant être démuni de confort !

Quoi déguster ? : Tourné vers l’élevage bovin et la production laitière, le Pays de Bray joue les bonnes pâtes côté fromage ! Parmi les spécialités, la Tomme au foin d’Anselme Beaudoin, affinée dans une meule, mérite le détour par la Ferme de la Chapelle Saint Jean.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire