vendredi 25 septembre 2020

La Nouvelle-Calédonie, une terre de cultures


Au-delà de la multiplicité de ses paysages exceptionnels, la Nouvelle-Calédonie possède aussi un patrimoine culturel riche et diversifié...
  

Forte de son histoire, il n’y a pas une culture mais des cultures en Nouvelle-Calédonie. Ce riche melting-pot doit son origine à de nombreuses décennies de migrations tantôt européennes et notamment françaises, asiatiques ou polynésiennes, qui se sont mêlées aux premiers habitants de l’archipel : les Kanak. Leur culture, aussi appelée culture mélanésienne, fait partie intégrante de la vie en Nouvelle-Calédonie.
 
Outre les Kanak, le cœur traditionnel de l’archipel, l’on est souvent moins au fait des Broussards, ces véritables cowboys du Pacifique au mode de vie inspiré du Far West américain, ou encore de l’influence des Asiatiques et Polynésiens qui ont apporté avec eux leurs spécialités culinaires, leurs danses, leurs fêtes... Rendez-vous en Nouvelle-Calédonie, au beau milieu du Pacifique Sud, pour découvrir cet étonnant mélange de cultures.

Les Kanak, le cœur traditionnel de l’archipel...

Avec 28 langues et 11 dialectes, la culture Kanak est aussi présente que diversifiée sur l’archipel. Les différentes tribus régissent le quotidien des Calédoniens, qui ont su préserver les coutumes ayant forgé leur identité culturelle au fil du temps. C’est aujourd’hui un véritable art de vivre qui associe des valeurs primordiales comme le respect de la nature et l’échange social. Elément représentatif de ces valeurs et central de la tribu, la case est à la fois un grand symbole culturel et un lieu de vie important pour les Kanak.

Une immersion en tribu kanak permet de découvrir toutes les coutumes et traditions qui les définissent dans une ambiance chaleureuse et vibrante d’émotions. L’on peut ainsi assister à la préparation et la dégustation du bougna, plat typique de l’archipel. Un doux mélange de saveurs entre poisson, tubercules et bananes poingo fraichement cueillis, cuits à l’étouffé dans des feuilles de bananier. 

Pour prolonger son immersion dans la culture kanak, une visite au Centre culturel Tjibaou, réalisé par l’architecte de renom Renzo Piano, s’impose. Ici, on y découvre une architecture grandiose, inspirée du patrimoine Kanak, et on plonge au plus profond du savoir et de l’histoire de cette culture mélanésienne.

Les Broussards, cowboys du Pacifique...

C’est dans les plaines de l’ouest de la Grande Terre que l’on retrouve les Broussards, aussi appelés stockmen, en référence à leur activité avec le bétail. Ces fermiers calédoniens surprennent par leurs traits culturels marqués, que l’on associe instinctivement aux cowboys américains. Pourtant, c’est bien en Nouvelle-Calédonie qu’ils ont choisi de vivre cette vie digne du Far West, entre chevauchées en pleine nature, gestion du bétail du ranch et délicieux barbecues. Au menu : produits locaux et discussions animées autour du feu. Les plus aventureux pourront se rendre à la ferme de Néméara ou à la ferme auberge de Pierrat pour une expérience hors du temps en compagnie des cowboys calédoniens. En août, l’on peut également assister à la Foire de Bourail, grand événement annuel incontournable, qui allie animations et festivités autour de la culture broussarde.

Les Européens, les Asiatiques et les Polynésiens, les derniers arrivants...

Au cours de son histoire, la Nouvelle-Calédonie a accueilli de nombreux flux migratoires, notamment après avoir été découverte par les Anglais au XVIIIe siècle. À partir du XIXe siècle, la France y envoie ses condamnés au bagne. Puis, ce fut au tour des Asiatiques (Vietnamiens, Indonésiens et Chinois) d’y débarquer pour travailler dans les exploitations minières après la découverte du nickel. Enfin, plus récemment, les Polynésiens – Wallisiens, Futuniens et Tahitiens - sont arrivés sur le territoire, attirés par les opportunités et débouchés économiques. Grâce à ces flux, ce sont des cultures, des us et coutumes, des spécialités et bien d’autres traditions encore qui sont arrivées avec ces voyageurs dans leurs bagages et qui participent aujourd’hui à la richesse de la diversité culturelle de la Nouvelle-Calédonie. 

Fière de ce brassage culturel, la Nouvelle-Calédonie regorge de mystères et trésors à découvrir. À ce sujet, le site de l’office de tourisme est rempli d’informations utiles, d’inspirations et d’idées d’activités culturelles à faire sur l’archipel, telles que des balades à cheval, en pirogue, des visites de lieux sacrés ou de musées et des activités sportives pour tous les niveaux.







Aucun commentaire:

Publier un commentaire