vendredi 1 mai 2020

Ile Maurice : évasion littéraire dans l’océan indien


Les territoires insulaires ont cette capacité à susciter une fascination puissante dans l’imaginaire des hommes. Parmi eux, entre utopie et paradis, l’île Maurice n’a rien de fictif...


Nichée au cœur de l’océan indien, elle accueille chaleureusement chaque visiteur le temps d’une escapade.

Or en cette période de confinement où le beau temps n’est pas toujours au rendez-vous et le moral parfois en baisse, le temps est propice aux longues et passionnantes lectures. Pour ceux qui rêvent à distance et ceux qui veulent se remémorer des images, des odeurs et souvenirs… l’île Maurice se raconte aussi en littérature. L’Office de tourisme conseille 3 romans pour fantasmer et s’imaginer dans cette île de l’océan indien, en attendant le grand voyage.

Paul et Virginie de Bernardin de Saint-Pierre 

Ce grand classique de la littérature est un symbole de la jeunesse et de l’amour. L’auteur raconte l’idylle de deux jeunes élevés ensemble depuis le plus jeune âge, au sein d’une nature paradisiaque. Ce roman entraîne le lecteur au temps de l’enfance, des jardins exotiques et du paradis que représente l’île de France, l’actuelle île Maurice au cœur de l’océan indien. 

Ce succès de la littérature maritime entraîne le lecteur au cœur des paysages les plus spectaculaires de l’île Maurice, parmi lesquels le Morne Brabant. Coin de paradis à plus de 550 mètres d’altitude, le Morne Brabant est l’un des sommets les plus spectaculaires de l’île, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, la montagne offre des flancs abrupts mais le sommet est désormais accessible en randonnée grâce à l’ouverture d’un chemin. Une fois sur les hauteurs, le visiteur est subjugué par la vue exceptionnelle du lagon.

Alma de J.M.G Le Clézio

Hymne à l’amour, ce roman du Prix Nobel de littérature transporte le lecteur vers l’île Maurice, terre de ses ancêtres. L’histoire raconte une histoire de famille au passé, les deux personnages principaux parcourent le roman, l’un se rend à l’île Maurice pour comprendre ses ancêtres et l’autre la quitte pour rejoindre les siens.

A travers, ses œuvres J.M.G Le Clézio rend régulièrement hommage à l’île Maurice. Pour se projeter un peu plus à travers les pages de ses écrits, rien de plus réaliste que de visiter la Maison Euréka. En effet, cette demeure transporte le visiteur sur les traces de l’histoire familiale de l’écrivain. Cette ancienne maison coloniale bâtie en 1830 offre un aperçu de la vie au 19ème siècle, elle fut la propriété de la famille Le Clézio et est aujourd’hui ouverte au grand public. Transformée en musée, elle possède des espaces dédiés à la musique, l’art et expose d’anciennes cartes géographiques, des antiquités, des objets et des photos d’époque.

Le Portrait Chamarel de Shenaz Patel

Le roman de la journaliste mauricienne Shenaz Patel a reçu il y a quelques années le Prix Radio France du Livre de l’Océan Indien, décerné par un jury de lecteurs qui fut présidé par J.M.G Le Clézio.

« Le Portrait Chamarel » c’est l’histoire de Samia qui découvre au fur et à mesure des pages du roman la clé d’un lourd secret de famille. Une histoire d’amour impossible entre deux êtres aux appartenances ethniques et sociales différentes. Le titre du livre s’inspire du lieu-dit Chamarel dans le sud-ouest de l’île Maurice où le voyageur y découvre la terre des 7 couleurs.

C’est un phénomène géologique d’origine volcanique unique où la terre a pris sept couleurs distinctes et sur laquelle aucune végétation ne pousse. Pour accéder à Chamarel, il faut emprunter une route panoramique qui serpente à travers des champs de cannes et une forêt tropicale. Tout en poésie, le livre « Portrait Chamarel » transporte le lecteur dans ces paysages et le village de Chamarel et met en avant la société mauricienne métissée, riche en diversité. Autant de pages à parcourir avant d’explorer ces lieux qui inspirent les écrivains depuis des générations.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire