mardi 10 décembre 2019

Ré-ouverture de l'île Como Cocoa Island aux Maldives


Une station balnéaire emblématique des Maldives fait aujourd'hui une déclaration forte sur le luxe : simplicité, bien-être, équilibre...


Le 9 janvier, Como Cocoa Island, - la station balnéaire privée des Maldives dans l'atoll de South Malé, à 40 minutes en hors-bord de l'aéroport international et qui a remporté de nombreux prix, va ouvrir à nouveau ses portes après d'importants travaux de rénovation. Il s'agira notamment de se concentrer à nouveau sur l'éthique holistique du mieux-être qui est au cœur de la vision du fondateur.

L'île appartenait auparavant à un photographe allemand du nom d'Eric Klemm. Depuis les années 1970, Klemm avait laissé pousser les palmiers. L'hibiscus sauvage était florissant. La lagune était si saine que la vie marine des îles favorisait la reproduction dans ses eaux.

La rénovation de la station en 2019 met en valeur l'élégance naturelle de l'île, tout en donnant encore plus d'espace et de temps aux hôtes pour se concentrer sur leur bien-être. Un tiers de l'île privée est occupé par le COMO Shambhala Retreat. Les installations sont réparties de manière à maximiser le sentiment d'intimité et de calme, avec des hamacs et des balançoires suspendus aux arbres.

On y trouve quatre salles de traitement, dont deux ont été agrandies pour accueillir les couples. S’y instaure un profond sentiment de bien-être. Un nouveau studio de Pilates voit le jour. Le studio de yoga, qui se trouve surélevé pour profiter d’une vue imprenable à 360 degrés de la lagune, est ouvert sur le côté pour permettre l'écoulement naturel de la brise de mer. La piscine d'hydrothérapie est aujourd'hui l'une des installations les plus importantes des Maldives, et est utilisée pour des traitements spécialisés à base d'eau, y compris des massages mobilisateurs des articulations et des exercices sans blessures.

Les équipes du Spa continueront à concevoir personnellement le programme de tous les invités. Un challenge possible grâce à la taille intime de la station : seulement 34 villas sur l'eau, qui ont toutes été rénovées de fond en comble, avec des intérieurs contemporains aux lignes épurées par Lekker Architects, basé à Singapour.

Des matériaux naturels ont été utilisés partout : toiture en chaume de kajan, murs de corail des Maldives et bois. L'esthétique épurée et lumineuse des espaces de méditation permet de se détendre, de dormir et de récupérer. Certaines chambres ont des piscines ; toutes ont des plates-formes à partir desquelles les invités peuvent entrer directement dans la lagune. Des produits Como Shambhala à base d’aromathérapie sont fournis dans chaque villa.

Pour compléter l'expérience de bien-être, la cuisine COMO Shambhala est disponible sur tous les menus, permettant aux clients de suivre des régimes végétaliens, végétariens, sans gluten, riches en nutriments et sans additifs pendant leur séjour. Les jus, infusions et thés COMO Shambhala Wellness sont également disponibles pour les repas en chambre.

D'autres options de restauration sont proposées au restaurant Ufaa de la station, tels que la cuisine méditerranéenne, indienne et maldivienne, y compris d'excellents fruits de mer locaux.

Des activités physiques pour compléter le cœur plus méditatif de la retraite COMO Shambhala de la station seront disponibles dans le centre de plongée PADI de Cocoa sur l'île, dans l'un des sites de plongée les plus réputés du monde. En plus des activités nautiques gratuites proposées tel que kayak, la planche à voile et la plongée avec tuba, seront inclus des excursions telles que de la plongée afin de pouvoir observer les récifs, les épaves, des requins baleines et effectuer de la plongé nocturne.

Lors de son ouverture en 2002, l'île Cocoa est devenue la première île privée du COMO aux Maldives. En 2014, l'entreprise s'est développée dans l'atoll de Thaa avec l'ouverture de COMO Maalifushi. Il s'agit d'un resort beaucoup plus grand et plus familial, mais plus important, il se trouve être la première propriété cinq étoiles dans cette région plus éloignée, à 60 minutes de vol en hydravion de Malé. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire