lundi 5 novembre 2018

A lire : "Arctica: The Vanishing North" de Sebastian Copeland


Rares sont les paysages qui montrent la Nature dans toute sa splendeur sauvage aussi bien que ceux de l'Arctique. Encore plus rares sont ceux qui imposent le respect autant que le pôle Nord éthéré et si peu visité...



Cet ouvrage séduira à coup sûr autant les éco-guerriers que les esthètes de la photographie. Et pourtant, l'Arctique, véritable trésor resté en grande partie inviolé et dont la plupart se font une idée fausse est désormais en danger. Dans les pages de ce livre, le noble dessein de Sebastian Copeland est de rendre hommage à ce pays des merveilles, mais aussi d'attirer l'attention sur sa détresse face au péril qui le menace. 

L'expérience aux multiples facettes de Copeland - pas seulement en tant qu'explorateur polaire et photographe récompensé, ainsi qu'auteur et journaliste reconnu, mais aussi comme militant écologiste - nous offre un point de vue unique sur cette région isolée. C'est assurément le dernier endroit véritablement sauvage de notre planète - et sa disparition devrait alerter les latitudes plus basses.

L'autorité de Copeland sur ce sujet est inégalée, et son livre reflète réellement sa passion pour cette région du monde. Malgré la vision quasi poétique présentée dans ces pages, l'objectif du livre est pragmatique : séduire et inspirer le monde pour faire progresser la transformation du marché dans le sens d'un avenir durable.

Avant-propos de Sir Richard Branson, publié par teNeues, format : 29 x 37 cm - 304 pages , 4 multi-pages - 200 photographies couleur. Texte en anglais, allemand et français. Prix : 98 €  - ISBN 978-3-8327-3281-3

Un témoignage visuel complet du pôle Nord par l'un des meilleurs photographes au monde, commenté par Dr. Andrew Weaver, Dr. Ted Scambos, Eric Garcetti (Maire de Los Angeles), Sheila Watt-Cloutier et Børge Ousland

A propos de l'auteur...

SEBASTIAN COPELAND jouit d'une réputation internationale en tant que photographe, explorateur polaire, auteur et militant pour l'environnement. Son premier livre lui a valu le prix IPA du photographe de l'année. Son documentaire, Into the Cold, a été récompensé et a été présenté en première mondiale au Festival du film de Tribeca 2010. Il donne des conférences dans le monde entier, à l'intention d'auditoires prestigieux tels que les Nations unies et le World Affairs Council.  Un digne hommage à l'un des sites les plus beaux et les plus rarement vus de la Terre. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire