mardi 2 octobre 2018

La Palma, un extraordinaire terrain de jeu pour les photographes


Très appréciée des férus de photo, amateurs ou professionnels, La Palma accueille chaque année FotoNature, un événement qui permet de faire connaître les beautés naturelles de l’île à travers les plus belles prises de vue...

 
Saúl Santos
L’édition 2018, qui se tiendra du 26 au 28 octobre, est une fois encore l’occasion de constater à quel point ses paysages d’une grande variété sont photogéniques. 

Des forêts luxuriantes au vert éclatant La Palma est notamment réputée pour ses forêts profondes, dont le camaïeu de vert charme les visiteurs au premier coup d’œil. La forêt de Los Tilos, aux allures de jungle, regorge d’arbres à grandes feuilles présents sur la planète depuis des millions d’années. La biodiversité de cette forêt primitive, qui se prête idéalement aux photos de nature, a valu à la laurisylve qu’elle abrite d’être reconnue Réserve de la Biosphère de l’UNESCO dès 1983.

Des volcans aux reliefs spectaculaires...

La Isla Bonita est une terre de volcans, dont les cratères sont particulièrement visibles depuis le parc naturel de Cumbre Vieja. La célèbre route des Volcans, à parcourir son appareil photo à portée de main, est sans aucun doute l’une des meilleures façons d’immortaliser la beauté abrupte de ces paysages volcaniques. Ce sentier de randonnée passe tout prêt de l’impressionnant volcan Teneguía, encore actif, dont la dernière éruption s’est produite en 1971.

Des montagnes aux décors féériques Résolument montagneuse, l’île canarienne de La Palma invite les photographes à prendre de la hauteur. En grimpant, les voyageurs en quête du cliché parfait accèdent à des panoramas tous plus époustouflants : des gorges et des ravins aux formations géologiques étonnantes, peuplés de cactus et de pins, des « mers de nuages » formées par les alizés, des points de vue d’où l’on admire à la fois le ciel, la terre et la mer... Autant de prétextes à capturer l’île dans ce qu’elle a de plus sauvage !

Des plages au sable étonnamment noir Le littoral de La Palma est à lui seul une source inépuisable d’inspiration pour les photographes. Entre deux grottes marines surplombées de falaises escarpées, ils y trouvent des piscines naturelles que le temps a façonnées dans la roche, des criques abritées et de magnifiques plages désertes dont le sable noir est caressé par des eaux cristallines. Un tableau parfait, qui change au gré des heures et atteint son apogée au coucher du soleil.

De petits villages aux maisons colorées...

Les villages typiques de La Palma affichent avec éclat leur riche patrimoine culturel, historique et architectural. Qu’on les observe depuis les hauteurs ou qu’on les découvre en parcourant leurs ruelles, ils se caractérisent par leurs ravissantes maisons pleines de couleurs. La contemplation de ces bourgs et hameaux bariolés, auxquels les teintes chatoyantes confèrent une luminosité incomparable, promet des clichés on ne peut plus pittoresques.

Des nuits aux cieux constellés d’étoiles Le ciel de La Palma, considéré comme l’un des « meilleurs de l’Hémisphère Nord », en fait une destination privilégiée pour les passionnés d’astronomie. 

L’île, qui s’est vue attribuer le titre de « Reserve Starlight » par l’UNESCO, offre en effet des conditions optimales pour l’observation des étoiles et de la voie lactée. Ce ciel remarquablement préservé de toute pollution lumineuse est lui aussi un sujet de photo inépuisable... qui mérite bien une nuit blanche ! Au milieu des décors uniques de La Palma, où que le regard se pose, une photo s’impose.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire