lundi 10 septembre 2018

Edern , "le restaurant de ma vie"


A deux pas de l’avenue des Champs-Elysées, le chef Jean-Edern Hurstel ouvre Edern...


Au 6, rue Arsène Houssaye (Paris 8ème), il y eut d’abord Citrus Etoile. A l’abri des foules des Champs-Elysées, un immeuble d’angle cachant des trésors. Sublimé après 8 mois de chantier, le nouvel espace se déploie maintenant sur 2 niveaux et 360 m2 de surface.

Au premier, une salle principale faisant apparaître la pierre naturelle, et sous les anciens plafonds, une verrière. Au sous-sol, un lounge et lieu de vie de jour comme de nuit. « Ce projet est dans mes tiroirs depuis des années, explique le chef. Mis en parenthèse lors de l’aventure Peninsula, Edern est le restaurant de ma vie ».

La philosophie...

Casser les codes. Etre créatif mais disruptif. Gastronomique mais démocratique. EDERN incarne tout cela. Une nouvelle vision de la gastronomie parisienne. Inspirée par la simplicité et l’authenticité pure. Une envie de décontraction. Et un rendez-vous d’épicuriens parisiens et du monde entier.

Ici, la gastronomie a l’esprit créatif. Et festif. A l’excellence en cuisine, des airs de fête en soirée. Moment où la musique diffuse ses bonnes ondes, où les sets des DJ en place invitent au chill-out. Il règne ici comme un vent de liberté.

Pas de rodage chez EDERN. La brigade se connaît par coeur. Oeuvrant aux côtés du chef Jean-Edern au temps du Peninsula, le chef Laurent Poitevin rejoint l’aventure. Ancien second du Bristol et du Taillevent, passé par les cuisines de l’Hôtel Vernet, le chef travaille l’esthétique de
l’assiette dans toutes ses dimensions, s’amuse des jeux de saveurs, cultive la fraîcheur du produit.

A la table d’EDERN, les tomates cerises choisies sont à l’ancienne, le pain de campagne croustillant signé Frédéric Lalos, des gages d’authenticité. Les poissons de ligne sélectionnés par le chef viennent accompagner des recettes créatives – ainsi du cabillaud artichauts et coquillages, et du Saint-Pierre vapeur et sa soupe de poissons – et la Maison Nordique ajoute ses produits d’exception, caviar de Sologne et saumon fumé entre autres. Toutes d’origine France, les viandes – à l’instar du quasi de veau de lait et de l’épaule d’agneau de lait – complètent le menu. D’autres créations - la daurade royale en ceviche aux agrumes et à l’avocat, le boeuf mariné aux épices et aux oignons caramélisés – ouvrent les esprits vers d’autres saveurs.

Informations : Edern 6, rue Arsène Houssaye, 75008 Paris tél. 01 45 63 88 01 - www.edern-restaurant.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire