jeudi 8 septembre 2016

Voyage itinérant en Grèce, à la Toussaint et en famille

• Monastères volants, ponts ottomans, la Grèce et les montagnes de l’intérieur, en voiture et à la saison idéale • Randonnée dans les Météores et séance raft dans les gorges de Vikos déjà au programme • Des hôtels accueillants et bien adaptés, la très belle étape à Aristi avec piscine et spa • Voiture, GPS, concierges sur place, bonnes adresses, les services Voyageurs…


Des montagnes monumentales, encapuchonnées de neige en hiver, des couverts de feuillus, des gorges vertigineuses et des villages au charme sévère. Telle est dans sa splendeur farouche la Grèce centrale. C’est elle que nous vous proposons, pour son authenticité, son caractère et sa nature à grand spectacle…

7 JOURS à partir de 1150 €

JOUR 1 : Vol pour Ioannina

Transfert et installation pour deux nuits dans un établissement du centre, dont une récente rénovation a ranimé la vocation de modernité (dans les années trente, il fut le premier hôtel de la ville à disposer de l’eau courante et du chauffage central). La décoration a opté pour la ligne claire. Le bistro-restaurant du rez-de-chaussée ouvre sur la rue par de grandes baies, on y sert des spécialités régionales fort bien réalisées.

JOUR 2 : Ioannina

Etablie sur la rive occidentale du lac Pamvotida, Ioannina doit sa douceur de vivre à cette grande nappe d’eau paisible. D’après Procope de Césarée, elle aurait été fondée au VIe siècle. De nombreuses boutiques sont installées dans les ruelles de la vieille ville. On peut y acheter une feta renommée. Dans la forteresse, la mosquée Fethiye (XVe et XVIIIe siècles), avec la tombe d’Ali Pacha (1750-1822), légendaire gouverneur de l’Epire sous l’empire ottoman, dont Alexandre Dumas romance la mort dans Le comte de Monte-Cristo ; la mosquée Aslan Pacha (XVIIe siècle), qui abrite le musée ethnographique ; la synagogue… « L’île » du lac est elle un lieu de promenade et de détente très prisé. Au sud de Ioannina se trouvent les vestiges de l’important sanctuaire oraculaire de Dodone. Parmi ceux-ci, un théâtre monumental.

JOUR 3 : Ioannina - Kastraki

En voiture et en route pour Kastraki. Nuit dans une maison du XIXe siècle, rénovée et décorée de façon un peu éclectique, mais sympathique. Le service est ponctuel et aimable. Les imposantes masses de poudingue qui s’élèvent au-dessus de l’hôtel sont ce qui justifie l’arrêt : elles portent la merveille de Thessalie.

JOUR 4 : Kastraki - Metsovo

Au programme - Les Météores, qui sont six monastères orthodoxes perchés au sommet de hauts pitons isolés de la vallée du Pénée. Ils font partie des plus stupéfiantes réalisations architecturales au monde. Les constructions ont commencé au XIVe siècle, on a compté jusqu’à vingt-cinq établissements. Aujourd’hui, il en reste six, dont Grand Météore (moines), fondé par saint Athanase, et Roussanou (moniales), l’un et l’autre ornés de fresques admirables. Ce cénobitisme aérien est un témoignage de grande vigueur spirituelle. Visite et randonnée de 8 km dans et autour du site avec un guide francophone privé.
Route pour Metsovo. Nuit dans un bel hôtel du centre. La suite donne sur les montagnes du Pinde. Le long des murs, banquettes et coussins évoquent un art de vivre déjà oriental. La riche palette de couleurs aussi. La tonalité générale est rustique un peu, glamour beaucoup. Le niveau d’équipement est excellent. Dans les chambres, une cheminée apporte une note chaleureuse. Et le petit déjeuner est particulièrement soigné.

JOUR 5 - Metsovo - Aristi

Route pour Aristi, l’un des plus jolis villages des Zagoria. Installation pour deux nuits dans le haut du bourg, au-dessus des gorges spectaculaires de Vikos. Le carré de hautes maisons traditionnelles a beaucoup d’allure. Les murs de pierre grise en sont d’ailleurs, avec de beaux planchers cirés, le motif déco principal. Cette minéralité n’est pas austère, elle est distinguée. La piscine intérieure du spa est un bon exemple de l’équilibre plaisir / élégance ainsi obtenu. Tout cela est favorable à une approche contemporaine de l’art de recevoir. Le service est aimable et précis. Le restaurant maison ne cuisine pas avec n’importe quels ingrédients : il les veut locaux et de saison. Et l’assiette de proximité s’en trouve bien. Des jeux sont mis à la disposition des hôtes grands et petits.

JOUR 6 : Aristi

Déjà prévu au programme - Rafting dans le parc national de Vikos-Aoos. Le Voïdomatis ne présente pas de grandes difficultés techniques (niveaux 2 et 3) mais une eau limpide et des rives ravissantes. C’est un vrai bonheur de se laisser emporter par le courant, dans d’excellentes conditions de sécurité, entre le pont d’Aristi et Kleidonia. Une fois la descente effectuée et les éclaboussures essuyées, retour tranquille par la route à Aristi. Les éléments techniques de l’opération sont pris en charge avec un professionnalisme exact.

JOUR 7 : Aristi - Ioannina - vol de retour - Route pour l’aéroport de Ioannina. Rendu de la voiture et vol de retour.

Informations : ww.voyageursdumonde.fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire