jeudi 19 décembre 2019

Balade à Buenos Aires


À l’approche de l’été sur le continent latino-américain, l’office de tourisme propose une semaine de visites dans la capitale Argentine, pour ne rien manquer de ses lieux phares...


Immersion dans le quotidien et l’histoire des porteños, promenade dans les quartiers branchés et ceux plus discrets… Continuons cette belle balade dans la ville de toutes les passions !

JOUR 4 – À LA SOURCE !

En ce quatrième jour à Buenos Aires, direction Caminito, appelé aussi le musée de rue du quartier de La Boca, de par ses couleurs et ses danseurs de Tango qui animent la rue. Un quartier populaire et historique incontournable ! Pour comprendre l’histoire de La Boca, il semble indispensable de s’accompagner d’un guide.

Mais avant de parcourir ces blocs pittoresques, il est très intéressant de visiter deux lieux culturels clés aux alentours : le musée d'art contemporain Fundación Proa ou le musée des beaux-arts, Museo Quinquela Martín, du nom de l'artiste le plus représentatif du quartier. Pour clore la matinée, les visiteurs peuvent choisir entre le sport et l'architecture. La première option mènera au stade Boca Juniors et la seconde à l'Usina del Arte, un château florentin centenaire qui fait aujourd’hui office de centre culturel.

Pour le midi, on peut ensuite se diriger vers le quartier San Telmo, l’un des plus anciens quartiers de la ville. Il se vante d’une architecture espagnole et d’une scène artistique dynamique. Marchés d’antiquités, boutiques de mode, galeries, lieux de rencontre des poètes, vieux bars… San Telmo possède un charme inégalé ! L’avenue Caseros offre une grande variété de restaurants. Quelques pâtés de maisons plus loin, les visiteurs arrivent à Plaza Dorrego, le cœur du quartier.

Après une agréable pause déjeuner, les visiteurs peuvent se promener du côté de Puerto Madero pour atteindre la réserve écologique, un paradis vert au cœur de la ville !  Pour clore la journée, un spectacle attend les intéressés au Kirchner Cultural Center, un bâtiment inauguré en 2015 qui servait autrefois de bureau de poste. Cet établissement propose des conférences, des expositions et possède deux des plus importantes salles de musique au monde : la Blue Whale, de la musique symphonique pour 1 750 personnes, et une salle de musique de chambre.

JOUR 5 – COMME LES LOCAUX

On commence la journée à Palermo, à la Plaza Julio Cortázar. Il y a beaucoup de bons endroits pour le petit déjeuner, et des boutiques de design et de mode pour faire un peu de shopping après. La place dispose également d'un manège pour les enfants. Pendant cette balade, il est important de prêter attention à ce qui nous entoure, puisque les ruelles sont couvertes de sublimes street art d’artistes renommés dans la région.

Le midi on visite le célèbre marché aux puces de Colegiales (Mercado de Pulgas) avant de déjeuner un repas traditionnel à Las Cabras ou bien macrobiotique à Ohsawa, végétarien à BA Verde ou encore des hamburgers à Pérez H.

L’après-midi on se perd dans les rues de Belgrano, un quartier émergeant, qui était à l’origine une banlieue de résidences secondaires. Les lieux incontournables du quartier ? L'église Parroquia de la Inmaculada Concepción et le Museo Larreta. Un peu plus loin, le centre commercial Solar de la Abadía mérite une petite visite. On se rapproche ensuite des collines des Barrancas de Belgrano pour se détendre et rejoindre la population locale autour de l’une des traditions les plus populaires de la ville : boire du maté dans le parc.   

Le soir on voyage dans le voyage ! Direction le quartier Barrio Chino, ou Chinatown. Les immigrants taïwanais ont commencé à s'installer dans cette zone dans les années 1980 et il y a maintenant de nombreux restaurants et supermarchés chinois. Quelques adresses pour : Lai-LaiPalitosHong-Kong Style, et Nobiru.

JOUR 6 – PALERMO FOR LOVE !

Le sixième jour, on se réveille dans les musées ! Le Museo Nacional de Bellas Artes, (avec plus de 11 000 œuvres d'artistes tels que Picasso, Rembrandt, Manet, Goya et Van Gogh), fait partie intégrante de la ville. Quelques rues plus loin se trouve le Musée d'Art Latino-américain de Buenos Aires (MALBA), avec des œuvres de Frida Kahlo, Berni et Botero, et  tant d’autres.   

Depuis le MALBA, on marche quatre pâtés de maisons le long de la rue Salguero pour arriver à l'angle de la rue Cerviño. On y trouve un boulevard, l'un des derniers pôles gastronomiques qui ont fleuri dans la ville. Magasins bio, gourmandises et cuisine italienne prédominent dans cette rue paisible.

Pourquoi pas ensuite se diriger au Planétarium Galileo Galilei, un curieux bâtiment sphérique qui explique les phénomènes astronomiques. Non loin de là, on peut rejoindre les lacs des Bosques de Palermo pour une promenade et faire un arrêt à l’Hippodrome Argentin de Palermo et le Camp Argentin de Polo, deux bâtiments emblématiques qui conduisent à la belle époque française. 

La fin de la journée approchant, on se dirige vers le quartier Las Cañitas. La rue Báez rassemble un choix éclectique de restaurants : hamburgers gourmands, fondas, plats arabes, grillades et plats porteños. Après le dîner, on peut prendre un verre dans le quartier très animé de Palermo Viejo chez Rey de Copas, chez Frank's ou Nicky Harrison, des bars très branchés de la capitale !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire