mercredi 10 janvier 2018

Idée de voyage : De Lima au lac Titicaca - En belles adresses au Pérou

Une découverte à 360° du Pérou et de ses sites légendaires ainsi que des plus beaux hôtels et des meilleures tables du pays avec Voyageurs du Monde…

© Titilaka / Relais & Chateaux -  « Voyageurs du Monde » 
Le tempo : De Lima au lac Titicaca en passant par Urubamba, Cuzco et bien sur le Machu Picchu : ce voyage est une découverte dans les meilleures conditions des mythiques sites andins. Visites  en privé, nuits dans les plus beaux hôtels et réservation des meilleures tables - notamment à Lima, nouvelle capitale mondiale de la gastronomie : tout est pensé pour que le voyage soit parfait ! Même les transports ont été choisis pour garantir une expérience continue (et complète) et les trains font partie du voyage.

Déjà prévu :  les nuits en hôtels d’exception avec petits-déjeuners ; les visites de Barranco, du Machu Picchu, de Cuzco et autour du lac Titicaca en privé avec un guide francophone, les billets de train réservés dans les meilleures classes ainsi que les transferts privés.

Sans oublier l’ensemble des services  +++  de Voyageurs : salon Air France, conciergerie francophone 24/24, téléphone local, pré-seating, routeur wifi et l’appli carnet de voyages chargée de nos bonnes adresses/  

Comme tous nos voyages, celui-ci est déclinable à l’envie, en termes de durée, d’étapes ou de budget. Si vous désirez en faire écho, si ce message ne s’affiche pas correctement ou si vous souhaitez un déroulé détaillé de l’itinéraire, vous pouvez cliquer sur l’image ci-dessous ou directement sur ce lien :

Voyage itinérant - 11 JOURS – Budget : de 6900 à 8600€

VOUS AIMEREZ
• Ajouter à la majesté des sites andins le plaisir d’une hospitalité élégante et haut de gamme
• Les plus beaux hôtels, des tables aux avant-postes du goût, des trains de luxe
• Machu Picchu, Cuzco inca, Lima bohème, les uros du lac Titicaca, c’est déjà prévu !
• Portable local, routeur Wifi, bonnes adresses, guides privés, appli smartphone, les plus Voyageurs

Programme…

JOUR1

Vol pour Lima. Accueil en français à l’aéroport et transfert à Lima. Installation pour deux nuits dans le district de Barranco en Relais et Châteaux. La maison de plaisance Belle Epoque a retrouvé tout son lustre et donne à l’hôtel B beaucoup de chic. Les beaux volumes ont été conservés ; baies et teatinas laissent généreusement entrer la lumière. Cela et les murs blancs font de parfaites conditions d’exposition pour la collection d’art. Dans les chambres, même atmosphère, simplement apaisée par le brun sombre du plancher et la tête grège des lits. Confort, bien sûr, mais aussi un je-ne-sais-quoi tout à fait séduisant. La salle à manger, le lounge, le bar sont cosy et ne renient pas une ascendance européenne. La cuisine d’Oscar Velarde mêle avec talent ingrédients nationaux, provenant souvent de la propre ferme du chef, et inspiration méditerranéenne. C’est bien entrer en gastronomie péruvienne.

JOUR 2 : Lima

Déjà prévu au programme - Visite privée, avec un guide francophone et un chauffeur, du quartier bohème de Barranco, sur le front de mer. Un air de mélancolie liménienne, des cafés de poche et de grandes bouffées d’air marin. Le Museo Pedro de Osma peut être envisagé ; installé dans un petit palais XIXe, il présente une collection exceptionnelle d’art religieux de la période de la vice-royauté. Pour des travaux contemporains, on poussera la porte de la Galeria Lucia de la Puente. Une référence après vingt ans de présence aux avant-postes de l’art vivant. Dans les boutiques du coin, on trouve le meilleur artisanat péruvien. La place San Francisco, avec la jolie église éponyme est l’un des endroits les plus agréables de Lima. Et le passage, dans un presto métallique, d’un vieux tramway souligne tout ça d’un trait romantique.

JOUR 3 : Lima - Cuzco - Vallée sacrée / Urubamba

Transfert à l’aéroport et vol pour Cuzco. Déjeuner au MAP Café et remise du Boleto Turistico General. Puis, transfert à Urubamba. Installation pour deux nuits en Relais et Châteaux dans un jardin fleuri. Les bungalows sont de style vernaculaire relevé, extérieur et intérieur, de tons chauds : orangé, violet, rose, rouge. Dans les hautes vallées, on aime que la couleur soit colorée. Les chambres ont été aménagées avec un beau souci du détail, très confortables, dotées d’agréables salles d’eau. Dans les parties communes, mobilier d’artisan, fauteuils de cuir, laine. Un peu partout, de jolies idées déco. A la salle à manger, les tables sont impeccablement dressées ; on y sert une cuisine andine moderne épatante. Les services du spa sont complets et pro - et sont, avec la piscine, la garantie que l’altitude et les visites n’auront pas raison de la forme des voyageurs.

Déjà prévu au programme - En voiture avec chauffeur et guide francophone, on entame ses explorations de la Vallée avec les salines de Maras, dont les milliers de bassins composent un étrange paysage alvéolaire et blanc. On passe aussi par les terrasses concentriques du centre de recherche agronomique inca de Moray. Le dispositif permettait de reproduire artificiellement différentes conditions climatiques et de mettre ainsi au point des protocoles d’acclimatation de plantes allogènes.

JOUR 4 : Vallée sacrée / Urubamba

Déjà prévu au programme - Les marchés locaux réunissent tout le monde dans une débauche de couleurs franches ; les indiens des hautes terres se reconnaissant à leur poncho rouge. En automobile, avec chauffeur, on part en visite. En commençant par Pisaq : marché (fromage frais, poulet, herbes aromatiques, pain, choux, cochons d’Inde, maïs et pommes de terre de toutes sortes), terrasses agricoles pluri-centenaires et citadelle inca. A l’autre bout de la vallée, le site fortifié d’Ollantaytambo est un exemple magnifiquement préservé d’urbanisme inca.

JOUR 5 : Vallée sacrée / Urubamba - Aguas Calientes

Transfert à la gare d’Ollantaytambo ; train Vistadome pour Aguas Calientes. Nuit dans l’un des plus beaux hôtels du continent, qui métamorphose une certaine rusticité andine en un art de vivre extrêmement sophistiqué, avec spa et jardin d’orchidées. La bibliothèque est à n’en pas sortir ; les couvertures sont en alpaga ; l’étuve est andine ; tapisseries et cheminées réchauffent les salles ; la table est délicieuse et prévenante ; le spa a recours aux plantes médicinales de la montagne. Et le chemin de fer traverse le domaine. Une incongruité ? Au contraire, une distinction. Les trains ne sont pas nombreux et leur passage est à chaque fois un petit évènement. Qui n’empêche pas la nuit d’être parfaitement sereine.

Déjà prévu au programme - C’est dès l’hôtel qu’on se prépare au choc. Car Machu Picchu, la citadelle de Pachacutec, est une prouesse d’un tel niveau qu’on en reste pantois. La beauté des montagnes, l’ampleur de la conception, ce qu’il a fallu de logistique et d’ingénierie pour bâtir, la vigueur, le génie enfin dont les Incas ont fait preuve ici passent l’entendement. L’étonnement, au sens fort du terme ! Pour aller au-delà du simple sentiment d’émerveillement et se donner les moyens de comprendre ce qui est majestueux, un guide privé francophone est un excellent truchement. Vous y avez droit.

JOUR 6 : Aguas Calientes - Cuzco

Déjà prévu au programme - Le matin, nouvelle visite de la ville suspendue au-dessus de l’Urubamba pour s’assurer que l’on n’a pas rêvé, la veille. Et montée jusqu’à la Montana Machu Picchu - 3082 m. L’ascension est un peu rude, mais une vue superlative paie l’effort avec intérêt.

Train Hiram Bingham pour Cuzco. Transfert et installation pour deux nuits en Relais et Châteaux Plaza de las Nazarenas, dans une belle demeure XVIe. Derrière la façade blanche aux huisseries vertes, la cour à arcades et galeries est à elle seule un enchantement. La décoration, qui équilibre baroque andin et esprit cottage, est très réussie. La touche de décorum colonial est l’un des éléments du confort et concourt au plaisir que l’on a d’être là. Les chambres permettent de se tourner, de virevolter même ; les salles de bain aussi, dont le marbre répond à celui des cheminées. Aux fourneaux, chef et marmitons font une cuisine traditionnelle éclairée et savoureuse. Le service de massages ajoute le bien-être au bien vivre.

JOUR 7 : Cuzco

Déjà prévu au programme - Cuzco, capitale du Tahuantinsuyu, l’empire inca. En compagnie d’un guide francophone privé, visite de la Catedral de la Asuncion de la Santisima Virgen, XVIe et XVIIe siècles, et du temple du Soleil (le Qoricancha, sur les fondations duquel se dresse depuis de XVIe siècle le couvent Santo Domingo). On peut encore aller jusqu’au site sacré de Qenqo, à six km au nord-est de Cuzco, et jusqu’à Puca Pucara, la forteresse rouge, un ouvrage militaire appartenant au système de défense de la capitale. Au loin, les sommets enneigés de l’Ausangate brillent dans l’air clair. Ensuite, pour être complet, visite de Tambomachay, le bain de l’Inca (à la fonction incertaine, mais aux aménagements hydrauliques élaborés) et de Sacsayhuaman, qui est au nombre des plus impressionnants vestiges incas. Cette triple muraille zigzagante en forme de tête de puma est un tour de force. L’assemblage des monolithes dont sont faits les murs est d’une précision cyclopéenne.

JOUR 8 : Cuzco - Puno (lac Titicaca)

Transfert à la gare et train PeruRail Titicaca pour Puno. Installation pour deux nuits à une trentaine de km de Puno, dans un lodge aux lignes pures qui semble avoir été dessiné par un designer danois. Au levant ou au couchant, les dix-huit chambres ouvrent toutes sur le lac Titicaca. Celui-ci est d’ailleurs un acteur à part entière du séjour, par sa présence, son horizontalité miroitante, sa musicalité, ses couleurs changeantes, ses habitants. La table est splendide et inscrit l’Altiplano sur tout agenda gourmand à jour. Vie et architecture ont ici l’équilibre pour règle.

JOUR 9 : Puno (lac Titicaca)

De nombreuses activités de plein air sont organisées au départ de l’hôtel : kayak ou canotage sur le lac, randonnée naturaliste, VTT, treks… Mais aussi des visites, aux tisserands de Copamaya, par exemple, ou aux chullpas (tombes-tours pré-incaïques) de Sillustani sur le lac Umayo, à l’église San Pedro Martir de Juli ou aux uros, ces îles artificielles faites de couches superposées de joncs (le totora, Schoenoplectus californicus ssp. tatora) qui sont une particularité fameuse du Titicaca. Certains sont encore habités et les canots traditionnels en fuseaux de totora vont et viennent pour le transport des touristes, mais aussi pour celui des résidents réguliers. Ou encore à Taquile, l’île où les hommes tricotent et les femmes tissent (et dont l’art textile est inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco).

JOUR 10 : Puno - Juliaca - Lima - vol de retour

Transfert à l’aéroport de Juliaca et vol pour Lima, puis vol de retour.

Informations : www.voyageursdumonde.fr


Aucun commentaire:

Publier un commentaire