mercredi 6 septembre 2017

Lisbonne tradi et trendy : son cœur balance !

Avec ses 300 jours de soleil par an, la capitale portugaise est la destination idéale pour ceux qui souhaitent prolonger l’été...


Depuis plusieurs années, Lisbonne s’est imposée comme l’une des villes les plus branchées d’Europe, grâce à son côté cosmopolite, ses lieux branchés, ses boutiques en vogue, ses petits cafés et microbrasseries et une offre culturelle hétéroclite !


Les rendez-vous de la rentrée :

Rencontrer les hipsters lisboètes à la LX Factory : Installée dans ce qui était initialement une friche industrielle, la LX Factory est devenu un melting-pot de lieux tous plus tendances les uns que les autres. Petits cafés à la déco vintage, restaurants où bruncher bio, école de cuisine et open spaces pour des bureaux à partager, librairie atypique, brocantes improvisées… une étape obligatoire !  Chaque dimanche le marché Lx Rural accueille les producteurs de Lisbonne et sa région pour une vente de leurs fruits et légumes ainsi que de pains, conserves, charcuteries, miels…

Balade street art avec les mamies graffeuses : Devenue un incontournable du street art européen, la mairie soutient ses artistes ! Au fur et à mesure, les fresques murales impressionnantes ont vu le jour, transformant petit à petit Lisbonne en musée à ciel ouvert. Depuis 2012, des graffeurs du hors norme arpentent les rues. Un projet fou mené par l'association “Lata 65” qui vise à sensibiliser les personnes âgées à l'art urbain.
Estrela d’Alva Tours propose un parcours dans la ville pour voir une partie de ces nombreuses œuvres de Street Art, notamment dans les alentours de la LX Factory, les murs amoreias et le quartier proche de la place Marques de Pombal.

S’octroyer une pause artistique au MAAT : Dernier chef d’œuvre architectural ayant vu le jour en 2016 à Lisbonne. Construit au bord du Tage, à côté de l'ancienne usine électrique déjà transformée en musée, le MAAT, pour Museu Arte Arquitectura Tecnologia, dont l’entrée est gratuite, se définit par son design futuriste et enchantera les passionnés d’art par son ambition d'accueillir la création contemporaine dans ce qu'elle a de plus pointu.Et pourquoi ne pas décider d’y passer la nuit ? C’est ce que propose l’artiste portugaise Ana Pérez-Quiroga (jusqu’au 9 octobre) : les visiteurs peuvent réserver une nuit au sous-sol du musée où l’artiste y a construit une maison et son jardin/plage. On peut se prélasser dans des fauteuils et regarder des vidéos de l’artiste. Les meubles ont également été conçus par l’artiste, et tout est à vendre, estampillé APQHome.

Découvrir le quartier de l’exposition universelle 98 : Alors que la France accueillait une coupe du monde, Lisbonne accueillait l’exposition universelle. Les six pavillons bâtis pour l’occasion, au sein de ce qui s’appelle aujourd’hui le Parc des Nations, ont tous trouvé une nouvelle vie. Le meilleur moyen pour tout voir ? Une balade en téléphérique pour faire la traversée au-dessus du Tage.Un des pavillons est notamment devenu le plus grand aquarium d’Europe : L’Oceanário de Lisboa et accueille l’exposition temporaire "Forêts sous-marine par Takashi Amano".

Trinquer au Sud Lisboa, le nouveau repère de la capitale: A proximité du MAAT de Belém, deux bâtiments sur le front de mer ont été récemment transformés en un restaurant (le «SUD Lisboa Terrazza») et un lieu polyvalent (le «SUD Lisboa Hall»), reliés par un pont aérien. Les deux espaces offrent une vue imprenable sur le pont 25 de Abril. Le restaurant propose des sièges extérieurs face au Tage où une cuisine italienne et méditerranéenne est servie. Sur le toit, une piscine panoramique est ouverte en été, tandis que des DJs se produisent régulièrement dans le bâtiment voisin qui est possible de privatiser pour des évènements.

Découvrir le fado, l’âme musicale de Lisbonne : Né dans la rue, on peut aujourd’hui l’apprécier dans les maisons de Fado ponctuant les ruelles de l’Alfama. Accolé à la Cathédrale Sé, le restaurant Clube de Fado, offre une découverte de la cuisine portugaise traditionnelle accompagnée de Fado. Depuis 1955, l’emblématique restaurant A Severa ouvre ses portes tous les soirs sauf le mercredi aux afficionados. Ces derniers pourront également appréhender l’histoire et les sonorités de cette musique tout en dégustant des tapas au restaurant du musée du Fado : A traversa do Fado.

Informations : www.visitlisboa.com



Aucun commentaire:

Publier un commentaire