mardi 7 mars 2017

Traverser les villes fantômes du Nevada !

Aujourd’hui, de plus en plus de voyageurs cherchent à se déconnecter du monde en voyageant seul et en sortant des sentiers battus. Visiter le Nevada, c’est voyager hors des sentiers battus et se donner la possibilité de se retrouver seul avec soi-même ou avec un compagnon de voyage en visitant l’une des 600 villes fantômes du Nevada…
 
Crédit photo © Travel Nevada
Retour sur l’époque de la ruée vers l’or …

Une des principales richesses du Nevada est son histoire qui est fortement liée à la ruée vers l’or. En 1848, de l’or a été découvert pour la première fois dans un ruisseau près de Dayton. Dix ans plus tard, cette recherche a débouché sur la découverte de filons d’argent à Comstock Lode provoquant ainsi un flux massif d’arrivées dans la région. Ainsi, des miniers, des commerçants et des fermiers se sont installés dans le « Silver State ». Depuis ce temps, les mines ont joué et jouent encore un rôle primordial dans l’histoire et l’économie du Nevada.


Certaines villes comme Goldfield, Midas, Sylver Peak et Goldpoint portent d’ailleurs le nom d’un espoir d’un autre temps. Dans certains cas, les villes connaissent une ascension fulgurante jusqu’à la fermeture des mines, mais parfois, les mines ne fournissent pas ce que les investisseurs avaient espéré et c’est ainsi que plusieurs villes se sont dépeuplées petit à petit.

Des villes figées dans le temps…

Progressivement, le Nevada s’est rempli d’innombrables villes fantômes qui se trouvent être d’anciennes villes minières, communautés qui ont vu le jour dès l’âge d’or des mines mais qui se sont évaporées dès que le « rêve » pris fin.  

Bien que certaines villes ressemblent aujourd’hui à des ruines silencieuses, d’autres sont étonnement intactes. Par exemple Belmont, Rhyolite, Berlin et Goldfield valent le détour et permettent de se plonger dans le passé.


Informations : www.travelnevada.fr

Aucun commentaire:

Publier un commentaire