mardi 28 janvier 2020

5 bonnes raisons de voyager en Finlande en 2020


Un esprit sain dans un environnement sain : évacuer le stress en passant du temps dans la nature...  


70% du territoire finlandais est constitué de forêts ; les côtes de l’archipel finlandais s’étendent sur plus de 1 000 kilomètres et on compte plus de 14 000 îles dans la région des lacs et environ 70 000 en mer Baltique dans le sud du pays – il n’est donc pas étonnant que la Finlande compte 40 parcs nationaux, qui, compte-tenu du droit commun de se déplacer librement dans la nature et d’y ramasser baies et champignons, permettent à chacun de bénéficier d’un mode de vie simple et sans stress, en harmonie avec la nature.

La Finlande est le pays le plus vert de l’Europe, où l’air est le plus pur. Les Finlandais savent apprécier la nature et puisent leur force et leur energie en utilisant sainement les ressources et conditions naturelles.

La région des lacs : le miroir de l’eau, et des tentations gourmandes et culturelles

Avec plus de 188 000 lacs dans le pays, l’eau est omniprésente. On peut aisément pratiquer des activités comme le canoë, le kayak, la pêche, le stand-up paddle et bien sûr faire du bateau. Les régions de Jyväskylä et Wild Taiga sont particulièrement indiquées pour profiter d’activités nautiques en Finlande. De retour sur la terre ferme, on pourra visiter à Jyväskylä, le musée Alvar Aalto pour découvrir l’œuvre et l’histoire du célèbre architecte finlandais. Du côté de Wild Taïga (localités de Kuhmo et Suomussalmi), on pourra partiquer des activités de pleine nature été comme hiver, et notamment observer la faune sauvage – ours et loups – pendant les mois d’été.  

Bien sûr, dans ces régions, on mange du poisson fraîchement pêché, comme le brochet, le perche, le sandre ou le gardon. En 2020, la région de Kuopio, située dans l’est de la région des lacs, fait partie des capitales européennes de la gastronomie.


Le « SISU », la force secrète des Finlandais

Pas toujours évident à expliquer, le SISU est avant tout une philosophie, un mode de vie. Il s’agit d’une vértiable force intérieure que possèdent les Finlandais, en connexion avec la nature et qui permet de se frotter aux conditions climatiques extrêmes. Plonger dans l’eau glacée et pratiquer des sports extrêmes été comme hiver font partie de cette philosophie de vie mais il s’agit également de force mentale, de détermination, de résistance, volonté, ténacité et endurance. Ainsi les Finlandais sont capable de courir des heures ou de pratiquer le fatbike sous le soleil de minuit en Laponie, mais aussi de résister à des températures extrêmes au sauna, avant de se baigner dans une eau glacée, le tout avec le sourire !

Au-delà du SISU, les Finlandais sont friands de competitions sportives extrêmes, parmi lesquelles la course Nuts trail, qui a lieu chaque année en juillet en Laponie, durant laquelle de nombreux sportifs courrent sous le soleil de minuit.

Le sauna en Finlande, c’est un peu plus que transpirer 

Le règle la plus importante au sauna c’est qu’il n’y en a aucune. Si les Finlandais sont 5.5 millions, on compte près de 3 millions de saunas dans le pays. Aller au sauna c’est écouter son corps. En silence ou absorbé par une conversation passionnante, avec une bière fraiche après (ou pas). On va au sauna sans artifices (et sans vêtements) et ce n’est pas la peine de chercher une horloge ici. La ville de Tampere dans la région des lacs a été déclarée capitale du sauna, tandis que la ville de Helsinki accueille des saunas design et tendance comme ceux de Allas Sea Pool ou du restaurant Löyly. Dans le nord du pays, on trouve des saunas dans des igloos et on peut installer un sauna dans une tente n’importe où en pleine nature. Les hommes et les femmes sont séparés (sauf en famille et amis proches) et l’ancien Président finlandais est connu pour recevoir ses invités au sauna.

La biennale d’Helsinki, temps fort de 2020

« The Same Sea », sera le thème de la première biennale d’art de Helsinki, qui sera organisée du 12 juin au 27 septembre 2020. Les conservateurs du Helsinki Art Museum recevront 35 artistes finlandais et internationaux Le but de cet événement est de faire rayonner l’art et la culture de la Finlande et d’autres pays, et de le rendre accessible aux locaux comme aux visiteurs – l’accès à la biennale sera gratuit. La biennale est organisée par le Helsinki Art Museum (HAM) sous la direction de Maija Tanninen-Mattila et s’étendra à d’autres musées et galeries d’art. Elle se déroulera toutefois principalement sur l’île de Vallisaari, située à 20 minutes de ferry de Helsinki.

Informations  : www.visitfinland.com/fr/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire