mercredi 5 juin 2019

Les trésors encore méconnus du Bade-Wurtemberg


Envie d’une escapade verte et culturelle à quelques heures en train de Paris ? La découverte du Bade-Wurtemberg vaut le détour, et tout particulièrement à travers ses charmantes villes et sites… 


... des pépites encore méconnues où règnent traditions , romantisme et surtout, hédonisme. En route pour un voyage de trésors en trésors, en couple, entre amis ou en famille !

Ludwigsbourg : la perle baroque du pays souabe

À quelques kilomètres au nord de Stuttgart, le long du Neckar, se trouve la ville de Ludwigsbourg (littéralement, le Château de Louis).

Cette merveille de l’art baroque se retrouve également dans les vastes parcs du Residenzschloss, qui abritent le plus ancien et l’un des plus beaux jardins d'Allemagne, le Blossoming Baroque. Dans le centre-ville de Ludwigsbourg, des rues à la fois larges et droites se croisent, des maisons à deux étages aux couleurs pastel caractérisent le paysage urbain. La grande place du marché avec ses deux églises baroques est le cœur de la ville. Des arcades pittoresques, des décors floraux, des cafés et des restaurants où l'on peut observer la vie trépidante des quartiers, donnent une touche méridionale, en particulier pendant la saison estivale. 

Destination de choix à découvrir en couple, en famille ou entre amis, Ludwigsbourg fourmille d’adresses typiques et d’activités atypiques : festival du vin et restaurants gastronomiques pour les gourmets, escape game en plein air pour les (grands) enfants, plus grande exposition de citrouilles sculptées du monde pour les curieux, concerts pour tous les goûts... Cette ville possède de nombreuses facettes à explorer !

L’expérience coup de cœur ?

Le coucher de soleil avec vue sur le château du lac Monrepos

Niché autour d’un adorable lac, le Seeschloss Monrepos est typique du style rococo très en vogue au cours du 18ème siècle. Le must du romantique ? Contempler le coucher de soleil depuis une barque ! Pour plus d’informations : www.ludwigsburg.de/start/tourismus

Tübingen : satisfaire sa curiosité et se faire plaisir

De petits escaliers, des ruelles étroites et des pignons pointus façonnent la silhouette du vieux Tübingen sur le chemin qui mène à son château. La ville universitaire souabe de 87 544 habitants dont 28 000 étudiants allie le charme d'un centre-ville médiéval, restauré avec amour, à l'effervescence colorée et à l'atmosphère typique d'une ville jeune et cosmopolite.

Du jardin botanique de l’Université – qui célèbre cette année ses 50 ans – au château de Hohentübingen et son fameux musée d’archéologie en passant par l’abbaye de Bebenhausen, la ville de Tübingen invite aussi bien à étendre ses connaissances qu’à en nouer de nouvelles. Expositions d'art de renommée internationale, festivals, concerts, pièces de théâtre, marchés aux puces ou encore évènements traditionnels s’ajoutent à la vitalité quotidienne de la vie estudiantine tout au long de l’année.

Des terrasses de café du centre historique aux rives du Neckar, tout semble avoir été pensé pour couler des jours à la fois curieux et heureux. La dolce vita façon Bade-Wurtemberg en quelque sorte !

L’expérience coup de cœur ?

Vivre la folie douce du « Stocherkahnrennren »

Le 20 juin 2019 se tiendra
la nouvelle édition de cette traditionnelle course en gondole. Fête populaire unique en son genre, à mi-chemin entre le Carnaval et un challenge sportif, l’événement est à ne manquer sous aucun prétexte ! Pour plus d’informations : https://www.tuebingen-info.de 

Grottes et art de la période glaciaire dans le Jura souabe : une histoire intacte

Le Jura souabe, est un site si naturellement riche et parfaitement préservée, qu'il a été reconnu comme Réserve de biosphère de l'UNESCO et, en 2015, comme Géoparc mondial du Jura souabe de l'UNESCO. En 2017, les grottes de Souabe et l'art de l'époque glaciaire ont été ajoutés à la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Ces grottes où, il y aenviron 43 000 ans, des premiers humains d'Europe se sont installés.

Certaines des plus anciennes sculptures du monde, trouvées dans le Lonetal (vallée du fleuve Lone) et l'Achtal (vallée de l'Ach), sont exposées aujourd’hui dans des musées, comme la sculpture L'homme-lion du Hohlenstein-Stade en ivoire de mammouth au musée d’Ulm, la plus précieuse des trouvailles. Au-delà de ces pièces de musées, il est bien évidemment encore possible d’explorer une demi-douzaine de ces grottes et leurs secrets, pour un voyage à travers le temps...

Dans la vallée isolée, au nord-est d'Ulm :

Grotte de Bockstein

Mesurant 20 mètres sur 15, la grotte de Bockstein est une impressionnante cavité souterraine naturelle située à environ 50 m au-dessous du sol de la vallée de la Lone. Les premiers exemples de couteaux en silex ont été trouvés ici. Située près d'Öllingen, cette grotte est toujours ouverte et libre d'accès.

Hohlenstein-Stadel

De nombreux objets préhistoriques ont été trouvés dans les grottes de cette colline - des restes d’humains et d'ours également. C’est ici qu’a été trouvée la célèbre et somptueuse sculpture de l'Homme Lion, un humain à la tête de lion.

Grottes de Vogelherd

Les deux petites grottes de Vogelherd, située près de Niederstotzingen, sont connues pour les œuvres d'art qui y ont été découvertes. Parmi les 11 figures en os sculpté, un minuscule cheval en ivoire de 40 000 ans d'âge.

Dans la vallée de l'Ach, à l'ouest d'Ulm :

Musée préhistorique, Blaubeuren

De nombreux objets paléolithiques trouvés dans les grottes du Jura souabe sont exposés dans ce musée : la Vénus des Hohe Fels, les sculptures d'une tête de cheval, un oiseau, des flûtes en os.

Hohle Fels

Des fouilles sont toujours en cours dans ces grottes près de Blaubeuren, où la Vénus de Hohle Fels a été découverte en 2008. De 35 000 à 40 000 ans, c'est l'une des plus anciennes représentations figuratives du corps humain au monde.

Grotte Sirgenstein

Au-dessus de la rivière Ach, 40 mètres de marche est possible dans cette grotte près de Blaubeuren. Outils en pierre et autres artefacts ont été découverts ici. Les experts pensent qu'il a été utilisé comme abri par les chasseurs de rennes. Pour plus d’informations : https://www.schwaebischealb.de/





Aucun commentaire:

Publier un commentaire