jeudi 25 mars 2021

Canaries : Objectif Mars à Timanfaya

 

A l’aube du départ du plus célèbre astronaute français pour l’ISS, et quelques semaines après l’arrivée du Rover Persevérance sur la planète Mars, zoom sur le rôle majeur des îles Canaries dans la conquête spatiale européenne...


En raison de ses similitudes avec la planète rouge, le site de Timanfaya à Lanzarote, fait partie de l'Histoire de l'arrivée sur Mars de la NASA et de l'Agence Spatiale Européenne (ESA), qui forme les astronautes pour cette mission à Lanzarote depuis 2013. 

La zone d'atterrissage prévue pour la mission extraplanétaire s'appelle d’ailleurs Timanfaya. Le site est précieux pour la recherche spatiale et pour la préparation de la mission, en raison de son sol volcanique basaltique, de sa proximité avec l'Europe et du fait que ce soit un site protégé par l'UNESCO (réserve de biosphère et géoparc mondial).

Le rôle clé des Canaries dans la conquête spatiale...

« Mars possède un terrain volcanique similaire à celui de Lanzarote. Le type de sol basaltique trouvé dans le Parc National de Timanfaya et ses environs est le même que sur Mars et visuellement les similitudes sont surprenantes », explique Antonio Manuel EFF-Darwich, chercheur à l'Institut d’Astrophysique des Canaries et professeur à l'Université de La Laguna, expert en astérosismologie. Ses recherches permettent d'avancer sur le type de cultures envisageable sur la planète Mars. Ses études portent entre autres sur l'humidité dont a besoin l'agriculture lorsqu’il s’agit de sols volcaniques, ou sur l'habitabilité des tubes volcaniques.

Les îles Canaries, centre d’études planétaires...

L'Agence Spatiale Européenne s'est intéressée à ces travaux menés à Lanzarote et a envoyé des groupes de scientifiques pour commencer à former des astronautes sur le terrain en 2016, 2017 et 2018. « À travers les roches et les minéraux des paysages de Lanzarote, nous pouvons savoir ce qui s'est passé et comprendre l'histoire de Mars », déclare Martínez Frías, instructeur d'astronautes. « Lanzarote est un trésor, une véritable perle pour les études de voyages interplanétaires, puisqu'elle est proche des centres de l'ESA en Europe, elle est très bien préservée et institutionnellement protégée ».

A Tenerife, des études ont également été menées dans le Parc National du volcan Teide pour la mission rover Perseverance sur Mars. « Son altitude et son origine volcanique ont été déterminantes pour étudier comment le rayonnement ultraviolet affecterait les astronautes », révèle Antonio Manuel Eff-Darwich.


 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire