vendredi 12 juin 2020

Les trésors cachés d’Amérique Centrale


Nous pouvons rêver à un voyage différent en Amérique Centrale et en République Dominicaine pour découvrir des endroits surprenants et moins connus de cette région du monde...


Pour sortir des sentiers battus, zoom sur 8 trésors cachés en dehors des circuits classiques.

 Découvrir les sites mayas du Belize

Si le Belize est davantage connu pour héberger la seconde barrière de corail du monde, ce micro-pays composite abrite également une quinzaine de sites mayas peu fréquentés et disséminés au fil des paysages verdoyants de montagnes, forêts primaires, jungle et rivières. Caracol, le plus grand centre maya du Belize, est situé au cœur de la réserve forestière de Chiquibil, et comprend le plus haut temple maya du pays, d’une altitude de 43 mètres. Plus au nord, près de San Ignacio, on pourra visiter les sites de Cahal Pech et Xunantunich, pour admirer la deuxième plus grande structure du pays.

Costa Rica : bienvenue à Bajos del Toro

Bajos del Toro est situé dans une impressionnante vallée de montagne, cachée parmi des volcans éteints, des paysages verdoyants et autres cascades et sentiers forestiers. Ce bel endroit mérite d'être visité, notamment pour découvrir le spectaculaire et très actif volcan Poás, qui possède l'un des plus grands cratères du monde. Les amateurs d'ornithologie apprécieront le Parc National Juan Castro et la réserve biologique de Bosque de Paz. Ici on découvrira également l'impressionnante cascade Catarata del Toro, la plus grande du pays, et celle de Tesoro Escondido, récemment découverte.

Viser le sommet de la Montaña Redonda en République Dominicaine

Fréquentée depuis peu, la Montaña Redonda étonne les locaux et les visiteurs par ses points de vue spectaculaires sur les montagnes et la mer. Situé à Miches, le site culmine à 300 mètres de haut et dévoile de superbes paysages naturels avec une vue à 360 degrés, notamment sur Bahía de Samaná, la lagune de Redonda, Limón, Miches et Seibo. Cela vaut la peine de conduire jusqu'au sommet pour y faire la photo idéale pour Instagram : sur une balançoire surplombant le vide, dans un hamac confortable ou poser sur un balai qui donnera l’impression de s’envoler…

Immersion dans la biodiversité du Salvador au Parc National « El Imposible »

« El Imposible » est le plus grand Parc National du Salvador avec près de 5 000 hectares et une altitude allant de 300 à 1 450 mètres. Le parc abrite 500 espèces de papillons, 279 espèces d'oiseaux, 100 espèces de mammifères et près de 400 types d'arbres, dont deux sont endémiques et nouveaux pour la science. Appelé El Imposible en raison de sa gorge dangereuse, maintenant traversée par un pont, il a été déclaré Parc National en 1989. Le parc présente la plus grande biodiversité du pays, avec une forêt mature, représentative des débuts de la Méso-Amérique.

Laguna Lachuá, joyau guatémaltèque

Connue pour ses lacs turquoise immaculés, la Laguna Lachuá est située au milieu du Parc National de Cobán, et couverte par la forêt tropicale humide, au nord-ouest de Cobán. Ce site guatémaltèque, récemment découvert par des voyageurs, fait le bonheur des locaux. Le lac a une forme presque circulaire et une profondeur de 200 mètres. L'eau du lac a une odeur légèrement sulfureuse, car elle contient un degré relativement élevé de calcite.

Au fil de l’eau au Honduras : le lac Yojoa

C'est la plus grande réserve d'eau douce du pays. Le lac Yojoa est devenu une destination populaire pour les voyageurs d'Amérique Centrale visitant cette région riche en biodiversité. Le lac est un point d'intérêt pour les amoureux des oiseaux, car on estime qu'environ 500 espèces se trouvent dans le bassin chaque année, dans une zone de moins de 1 000 km2. Le bassin comprend trois classes principales de forêts et de marécages. C'est un endroit idéal pour les activités d'écotourisme, les promenades en bateau, les sports nautiques comme le jet ski, les régates, le kayak et la pêche.

Au Panama : plonger et surfer à Santa Catalina

Il existe de nombreuses options pour découvrir le Panama en dehors des circuits traditionnels, notamment plusieurs sites comme Volcán, Bahía Pinas et Isla Coco Blanco, où vivent de petites communautés, et où l’on pourra découvrir la jungle et profiter de plages isolées. Santa Catalina est un petit village de pêcheurs abritant certains des meilleurs sites de plongée et de surf du pays, et c’est aussi l'une des plages les moins fréquentées du Panama. Situé côté Pacifique dans la province de Veraguas, c'est le meilleur endroit pour surfer dans le pays, en plus d'être le point de départ idéal pour des excursions vers le Parc National de Coiba, dans lequel on peut pratiquer la plongée, la randonnée et observer la vie sauvage.

Jouer les Robinson au Nicaragua : les îles du maïs

La beauté calme des îles du maïs au Nicaragua, entre eaux turquoises, palmiers et sable fin, est un paradis dans sa forme la plus pure, pour ceux qui fuient la foule et cherchent à déconnecter. Situé à environ 80 kilomètres de la côte est du Nicaragua, le site dévoile deux îles parfaites pour une escapade : Big Corn et Little Corn. La plupart des visiteurs choisit Little Corn Island, sans rues pavées ni véhicules à moteur, mais des plages paradisiaques et tranquilles perdues dans une mer pleine de vie sous-marine.

Informations : www.visitcentroamerica.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire