jeudi 1 juin 2017

Se mettre au vert en Serbie

5 parcs nationaux, 70 réserves naturelles, nombreuses gorges et canyons… la Serbie regorge de paysages naturels étonnants qu’elle a su préserver. Pour le plus grand bonheur de ses explorateurs… en quête de panoramas à couper le souffle, à pied, au fil de l’eau ou en vélo…


Vignobles danubiens et Route des Monastères à Fruska Gora...

A quelques kilomètres de Novi Sad, le Parc National Fruska Gora, offre un véritable concentré de biodiversité. Plus de 200 espèces d’oiseaux, 60 espèces de mammifères et 23 espèces de reptiles peuvent y être observés.  Elle abrite, entre pâturages et forêts centenaires, 17 monastères orthodoxes de styles byzantins mais aussi baroques. Sur la Route du vin à travers Fruska Gora, les voyageurs peuvent aussi visiter plusieurs villages connus pour leurs caves et sillonner les meilleurs vignobles du pays. 

Dans l’une d’entre elles, est encore produit aujourd’hui le fameux ausbruch de Karlovci, le vin des raisins secs, ou encore le bermet, un vin authentique de cette région, exporté par artisanat local, ses contes et ses croyances. Puis à l’Est du pays, on traverse les Portes de Fer, les plus grandes et plus longues gorges d'Europe. Le plus grand défilé fluvial d’Europe offre un panorama spectaculaire : les eaux semblent bouillonner, entre les montagnes, marquant la partie la plus étroite du Danube.

Le spot pour un coucher du soleil idéal : A Golubac, étape où le Danube s’élargit, après les premières passes étroites, et crée une véritable petite mer entre les montagnes. L’occasion de découvrir sa forteresse, théâtre de batailles célèbres.

A ras d’eau...

Grace à ses nombreuses rivières, la Serbie est l’un des meilleurs spots d’Europe pour pratiquer du rafting et du kayak. On file sur le Danube pour une activité plus douce comme l’aviron ou le kayak. A Belgrade, on s’adonne au kayak autour des 6 ponts de la Save : le somptueux pont d’Ada, le nouveau et l’ancien pont ferroviaire, le pont de Gazela, l’ancien pont de la Save et le pont de Branko. La balade offre l’une des plus belles vues sur la forteresse de Belgrade et la vieille ville au coucher du soleil.

Pour placer le curseur plus haut, on part à 300 km de Belgrade au Parc National de Tara, à la spectaculaire gorge de Dirna, le point de départ de sensationnelles excursions et descentes en rafting. La Lim, rivière sauvage des monts Tara, est très prisée pour ses courants agités et ses chutes d’eau sur plus de 25 kilomètres.

A 245 km de Belgrade, on booste ses sensations au canyon de l’Uvac ! 

Inspiré du transport ancien des troncs des forêts aux plaines, c’est à l’aide d’un radeau en bois ou d’un canot pneumatique que l’on peut dévaler le canyon: une activité qui exaltera les fans de sensation.

Le spot secret : Pour s’immerger dans les méandres millénaires du canyon de l’Uvac, on part en barque locale puis on prolonge avec une visite d’une grotte glacière abritant de stupéfiantes stalagmites et stalactites. Bordées par une forêt aux mille couleurs, on fait une halte depuis les belvédères qui offre une vue imprenable sur le canyon.

En roue libre...

Pour apprécier une véritable mosaïque de paysages, on suit le Danube en vélo. Depuis Novi Sad, la perle de la Voïvodine, on emprunte l'EuroVelo 6 en passant par son cœur historique aux accents austro-hongrois et la forteresse de Petrovaradin. En prenant la direction de la capitale, Belgrade, la route longe la montagne Fruska Gora et ses fameux vignobles. A Belgrade, on fait une halte citadine pour repartir sur la route en suivant le fleuve jusqu’à Smederevo, la ville des raisins et du vin pour une immersion au cœur de son










Aucun commentaire:

Publier un commentaire