lundi 26 avril 2021

L’Alentejo pour les voyageurs curieux !

 

Entre plages et montagnes, lacs et rivières, parcs naturels et paradis secrets… l’Alentejo est une destination préservée et privilégiée pour les amateurs de nature...


Un voyage au fil des paysages colorés attend le voyageur curieux : des kilomètres de fleurs sauvages, d’oliveraies et de chênes-lièges noueux, sur plus de 730 000 hectares ! C’est ici, au cœur de cette région magnifique, que jardins colorés et cèdres centenaires sont nés il y a des milliers d’années. À l’occasion de la Journée de la Terre, voici une invitation pour partir sur les traces de la Nature avec un grand N, entre terre, mer et montagne.

CÔTÉ TERRE : SE RESSOURCER AU CROMLECH DES ALMENDRES

Le Cromlech des Almendres est l’un de ces endroits que peu de gens connaissent. Là où on ne croise pas beaucoup de visiteurs mais qui est pourtant, plus que fascinant, mystique. Un observatoire astronomique vieux de 7000 ans, situé au beau milieu d’un domaine privé d’anciens chênes-lièges de la campagne alentejana, à douze kilomètres à l’ouest d’Évora : véritable Stonehenge local !  Il est considéré comme le plus grand site mégalithique de toute la péninsule Ibérique, avec près de cent menhirs, pouvant atteindre jusqu’à trois mètres de hauteur. Tous très bien conservés depuis le Néolithique, ces dolmens ont été découvert tardivement en 1964.

Comment y accéder ?

Le long de la route nationale N114, tout près de Nossa Senhora de Guadalupe, le site est facilement accessible en voiture grâce aux indications et chemins balisés.

Où dormir ?

À l’Imani Country House - oasis exotique pour certains, maison de campagne pour d’autres, cet hôtel de charme est une retraite parfaite pour se détendre et découvrir ce site grâce à des excursions organisées au départ de l’hôtel.

CÔTÉ MER : SE RELAXER SUR LA PÉNINSULE DE TROÍA

À environ une heure au sud de Lisbonne, au nord de l’Alentejo, il existe un petit trésor naturel préservé encore méconnu : la presqu’île de Tróia. Cette bande de sable doré qui s’étend sur plus de dix-huit kilomètres de la côte Atlantique portugaise – elle est d’ailleurs l’une des plus grandes du pays. Avec ses airs de bout du monde, son sable doré qui borde une mer aux eaux cristallines, Tróia offre de vrais paysages de carte postale. Ici, la météo est clémente toute l’année. Elle invite à la détente et au farniente. En plus de sa vie particulièrement animée, cette charmante station balnéaire abrite aussi la réserve naturelle de l’estuaire du Sado, un endroit idéal pour observer les oiseaux lors d’une balade ou les dauphins lors d’une sortie en bateau.

Comment y accéder ?

Il existe deux façons de rejoindre la presqu’île de Tróia : en voiture depuis Lisbonne, il faut compter un peu plus d’une heure de route – ou en ferry, pour traverser le Sado depuis la ville de Setubal en vingt minutes à peine.

Où dormir ?

Au Sublime Comporta – niché sur les hauteurs d’un magnifique domaine de dix-sept hectares, entouré de pins et de chênes-lièges, de dunes sauvages et de superbes rizières, cette petite pépite est un lieu magique aux lignes épurées et paisibles.

CÔTÉ MONTAGNE : RESPIRER SUR LES HAUTEURS DE MARVÃO

Au cœur de l’Alentejo, il y aussi des montagnes, appelées Serras. La Serra de Sāo Mamede, située autour de Marvão offre des paysages montagneux, plus escarpés que plats, plus verdoyants que secs. La chaîne de montagnes abrite un microclimat source d’une végétation à la fois riche et variée. À son sommet, à 1025 mètres d’altitude exactement, on trouve le point le plus haut au sud du Tage, avec des vues – vraiment ! - exceptionnelles. Pour explorer les 320 km2 du parc naturel, cinq parcours pédestres ont été balisés, invitant à l’observation des oiseaux et des animaux sauvages comme le cerf et le sanglier, de retour dans la région grâce aux efforts initiés pour rétablir leurs habitats.

Comment y accéder ?

Il faudra passer par la petite ville d’Ammania avant de s’orienter vers Portalegre et suivre la route principale sur 15 km environ, jusqu’à atteindre le « Pico de Sao Mamede ».

Où dormir ?

À la Quinta do Barrieiro – cette « maison d’hôtes » typique et traditionnelle, perchée sur les hauteurs de la région portugaise, est un cocon de quiétude et de tranquillité rare, tenu par deux amoureux de l’Alentejo.

Informations : www.visitalentejo.pt

Aucun commentaire:

Publier un commentaire