mardi 9 mars 2021

Tenerife reconnue pour son rôle dans la préservation des cétacés

 

Tenerife, la plus grande îles des Canaries, vient d’obtenir la certification « Responsible Watching », un pas de plus marquant l’engagement des Canaries en faveur du tourisme responsable...

Tenerife a récemment été déclarée zone n°1 en Europe pour la préservation des cétacés, avec la certification Responsible Watching, attribuée par la World Cetacean Alliance. Cela concerne la bande côtière située entre Tenerife et La Gomera, un véritable sanctuaire pour les espèces, dont l'observation est ici réglementée grâce aux efforts menés par le Cabildo de Tenerife depuis plus de 20 ans.

C'est sur ce bras de mer de 22km – séparant le phare de Rasca et Punta de Teno – que vivent toute l'année plus de 500 globicéphales. 26 espèces de cétacés – dauphins, orques ou baleines bleues – traversent les îles Canaries chaque année. La profondeur des eaux et le climat favorable de l'archipel canarien permettent d’observer les cétacés toute l’année, et ce, à seulement 20 minutes de bateau des côtes. Cette reconnaissance valorise la ressource naturelle des côtes de l'archipel et encourage le respect et l'observation responsable de la biodiversité.

L’archipel canarien, véritable sanctuaire pour la préservation des cétacés

La richesse des eaux des îles Canaries – 1 500 kilomètres de côtes sur huit îles – s’explique notamment par la présence de ces cétacés, comme l'explique la biologiste chercheuse Chloé Yzoard de l'Université de La Laguna, « un nombre élevé de cétacés dans les eaux canariennes favorise la bonne santé de l'océan qui nous entoure, car ces mammifères sont des carnivores et ne se nourrissent qu’avec la garantie d'un environnement sain ».

L'observation des baleines est pratiquée dans les îles Canaries depuis les années 90. Si les interactions directes ne peuvent se faire grâce la Charte des Bonnes Pratiques, « ce sont souvent les cétacés qui viennent nous observer, car ils sont curieux et très sociables, ainsi nous pouvons apprécier leur immense beauté ».

 

 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire