jeudi 25 février 2021

5 lieux à visiter pour mieux connaître l’histoire de Tenerife

 

Des conquêtes, des batailles, des traditions, des mouvements migratoires, des éruptions volcaniques... l'histoire de Tenerife déborde d'événements marquants et de personnages d'une grande importance... 

Découvrir l'héritage historique de l'île est essentiel pour comprendre sa géologie, sa culture ou encore le caractère de ses habitants aujourd’hui. Pour ce faire, voici la recommandation de 5 lieux passionnants à visiter absolument :

Le centre-ville historique de Garachico ou la porte d’entrée de l’île d’autrefois

Le port de Garachico était la principale porte d’entrée de Tenerife pour le trafic commercial provenant de l’Europe, de l’Afrique et de l’Amérique. Garachico est un petit village pittoresque déclaré Bien d'Intérêt Culturel dans la catégorie Ensemble Historique et a reçu en 1980 la Médaille d'or des Beaux-Arts. Des récompenses et une réputation qui a permis de désigner le village comme l’un des plus beaux d’Espagne au 1er janvier 2020 !

Un marchand génois, Cristóbal de Ponte, le fonda en 1496. Dès lors, furent construits des églises et de magnifiques petits palais qui ont été conservés intacts jusqu'à nos jours. L'ermitage de San Roque, l'ancien couvent de Santo Domingo de Guzmán, l'ancien couvent de San Francisco ou l'exploitation agricole d'El Lamero, sont des endroits incontournables à visiter. Le charme de ce village réside également dans son atmosphère détendue, qui invite à s’asseoir sur les bancs de ses places, comme celle de La Libertad, celle de Abajo et celle de Las Lonjas. Mais la visite ne s’arrête pas là, la Maison du marquis de la Quinta Rosa, la Maison de pierre ou encore la Maison des comtes de La Gomera et le Parc de la Antigua Puerta de Tierra, l'église Matriz de Santa Ana et le château fort de San Miguel sont aussi à voir absolument.

La culture Guanche au Musée de la Nature et de l’Archéologie (MUNA)

Le musée est situé dans un bâtiment emblématique de la capitale de l’île, Santa Cruz de Tenerife, dans l’ancien hôpital civil. Un exemple remarquable de l’architecture néoclassique des Canaries, dont le projet de réhabilitation a privilégié l’équilibre entre les parties consacrées aux expositions et celles destinées à d’autres usages culturels et de loisirs (centre de documentation et bibliothèque, salles multi usages, restaurant, boutique, cours et jardins, etc.).

Le musée permet de mieux connaître la richesse naturelle des îles Canaries mais aussi sa culture, à travers la plus grande collection de momies Guanche, peuple aborigène qui habitait l’île de Tenerife avant l’arrivée des premiers conquérants européens.

La curieuse formation de la grotte Cueva del Viento

C'est la 5ème grotte au monde en termes de longueur après celles situées sur l'île d'Hawaï, mais elle est la seule au monde revêtant ces caractéristiques. La Cueva del Viento se trouve à Icod de los Vinos et est, avec ses 17 km de long, le tunnel de lave le plus long d'Europe. Il fut créé par le passage d'un torrent de lave dont les couches extérieures se refroidirent avant les couches intérieures. Cela survint il y a 27 000 ans, durant l'éruption du volcan Pico Viejo, situé aux pieds du Teide. Plus de 100 espèces d'insectes y habitent, la plupart d’entre eux n'ont pas d'yeux puisqu'ils n'en n'ont pas besoin dans un endroit totalement obscur.

Vivre cette expérience insolite permettra de découvrir ce que recèle cette grotte labyrinthique sur trois niveaux différents aux nombreux passages. Le moment le plus attendu de la visite survient lorsque les guides proposent d'éteindre la lanterne du casque et de méditer durant plusieurs minutes dans le silence et l'obscurité les plus absolus…

L’architecture traditionnelle canarienne à Taganana

Taganana est un hameau disséminé à l'intérieur du Parc rural d'Anaga, déclaré Réserve de Biosphère. Il est entouré de plages vierges et de roques qui émergent de la mer sur plusieurs mètres de la côte, avec leur air mystérieux et fantastique. Le belvédère d'El Bailadero offre par exemple une vue panoramique de carte postale.

On arrive à Taganana depuis Santa Cruz en empruntant une petite route qui serpente, ou depuis La Laguna en traversant la forêt de laurisylve. Ce village conserve les coutumes et l'architecture traditionnelle de l'île. Mentionnons notamment la présence de l'église de Nuestra Señora de las Nieves, l'une des plus anciennes de Tenerife. Plusieurs autres hameaux se trouvent à proximité de Taganana, comme celui du Draguillo, ainsi que celui de Las Palmas de Anaga, qui possèdent de magnifiques échantillons de l'architecture traditionnelle canarienne. Mention spéciale pour les Casas Principales et l'ermitage de San Gonzalo. Les plafonds à caissons de cet édifice datant du XVIIIe siècle sont magnifiques.

Le château de San Cristóbal ou la première fortification importante de l’île

La première fortification importante de l'île fut construite dans le but de protéger la baie de Santa Cruz contre les attaques lancées depuis la mer. De nos jours, seule une partie des murs de l'édifice original est conservée. Ces derniers sont visibles dans une galerie souterraine sur la plaza de España. Les travaux de construction de ce fort, qui donne son nom à la calle del Castillo à Santa Cruz de Tenerife, débutèrent en 1575. De plan carré, ses murs sont érigés en pierres de taille, en partie basse, et en moellons, en partie haute. Il fut démoli en 1928 en vue d'étirer la ville vers la mer et d'y construire la plaza de España.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire