lundi 8 avril 2019

Tenerife : des villes et villages


Loin des clichés et des plages touristiques se cachent à Tenerife, des villes et villages d’une grande beauté. Ces trésors sont situés principalement au nord de l’île, une région encore peu arpentée... et pourtant...


Entourées de plages de sable fin noir (dues au volcan Teide), de piscines naturelles et d’une nature très variée, la découverte de ces lieux, respectueux de leurs traditions canariennes, plongera les visiteurs dans la « très authentique » Tenerife.

LA LAGUNA

Capitale historique de Tenerife, La Laguna servi autrefois de base aux localités fondées sous l'Amérique conquérante par les Espagnols, mais aussi de modèle architectural pour des villes coloniales américaines (telles que La Havane – Cuba - ou Cartagena de las Indias -Colombie). La Laguna conserve plusieurs dizaines de palais aux façades baroques ou maniéristes, aux balcons de bois ouvragés et aux patios élégants. Forte d’un prestigieux passé et patrimoine, elle a été inscrite au Patrimoine de l’humanité par l’UNESCO en 1999 en tant qu’« exemple unique de ville non fortifiée ».
Le centre historique est aujourd’hui réservé aux piétons, et invite à explorer sereinement ses nombreux « casonas » (maisons seigneuriales), édifices, galeries d’art, librairies, boutiques et cafés.

GARACHICO

Garachico est situé au sein de la commune d'Icod-Daute-Isla Baja. Plus de la moitié de son territoire est recouvert de pins des Canaries, un paysage volcanique et une ancienne falaise qui sépare le centre historique des zones situées en moyenne altitude. Garachico possède un riche patrimoine architectural datant des XVIe et XVIIe siècles, raison pour laquelle elle a été déclarée Bien d'intérêt culturel en 1994. Dans la région côtière de cette commune se trouvent des plantations de banane, tandis que les zones situées en moyenne altitude sont occupées par des parcelles agricoles consacrées à l'autoconsommation, situées sur de petites propriétés. Garachico dispose d'un port de plaisance qui cohabite avec des plages de galets et de sable noir, ainsi que des petites falaises et de piscines naturelles nommées « El Caletón ».

TACORONTE

Comme les autres villes, Tacoronte se situe au nord de l'île de Tenerife, près d’El Sauzal, El Rosario et La Laguna, les communes limitrophes. Son point culminant s'élève à 1 200 mètres d'altitude, tandis que sa côte est marquée par d'impressionnantes falaises également classées Bien d'intérêt culturel en tant que zone archéologique. Deux des zones de baignade qui se distinguent de Tacoronte sont Mesa del Mar, dotée d'une longue plage de sable noir, et le quartier de pêcheurs d'El Pris, qui propose un large éventail de sports nautiques comme la plongée et le ski nautique. Les zones de moyenne altitude sont plus propices à l'agriculture, avec notamment des vignes où naissent des vins de renommée internationale.

Le nom de cette commune située au nord mais qui occupe aussi une partie du centre de l'île, provient de la dénomination que les Guanches (nom des habitants de l’île lorsque les espagnols entreprirent la conquête des Canaries au XVe siècle) donnaient à cette région, « Arautava » ou « Arautapala ». Il s'agit de la commune la plus étendue de l'île, avec 207,31 km2, et celle qui possède la plus grande superficie forestière : Environ 78 % du Parc national du Teide fait partie de la commune de La Orotava. Le centre historique de la commune est situé à 390 mètres d'altitude et fut déclaré Ensemble historique et artistique en 1976. Ses rues sont parsemées d'édifices revêtant un grand intérêt patrimonial et d’établissements d'une grande importance pour la commune, dont notamment l'Université européenne des Canaries. La vallée de La Orotava a toujours été caractérisée par son impressionnant paysage surplombé par le Teide, ses eaux en abondance, ses beaux jardins et son agréable climat. Elle possède d’ailleurs de nombreux espaces naturels protégés, tels qu'une partie du Parc national du Teide et du Parc naturel de la Corona Forestal, la Réserve naturelle de Pinoleris et le Paysage protégé de La Resbala.

TAGANANA

On arrive à Taganana depuis Santa Cruz (capitale de Tenerife) en empruntant une petite route ou depuis La Laguna en traversant la forêt de laurisylve. Ce village conserve les coutumes et l'architecture traditionnelle de l'île. La couleur blanche des maisonnettes ressort au milieu du vert soutenu des montagnes. Taganana est un hameau disséminé à l'intérieur du Parc rural d'Anaga. Il est entouré de plages vierges et de roques qui émergent de la mer sur plusieurs mètres de la côte – avec leur air mystérieux et fantastique. Le belvédère d'El Bailadero offre une vue panoramique de carte postale.

Informations : www.webtenerifefr.com




Aucun commentaire:

Publier un commentaire