mardi 19 février 2019

L’Afrique du Sud, une mosaïque de peuples


Véritable mosaïque de peuples, l’Afrique du Sud compte 11 langues officielles et une incroyable diversité de coutumes, de costumes, d’artisanats, d’habitats, de danses et de chants locaux...


Cette richesse culturelle unique, qui lui vaut le surnom de « nation arc-en-ciel », promet aux voyageurs de belles découvertes et de magnifiques rencontres.

Plus d’une dizaine de peuples et autant de cultures 

Au fil de l’histoire sud-africaine, les populations autochtones en ont rencontré d’autres venues d’Afrique centrale, d’Afrique orientale puis d’Europe. Ce métissage ethnolinguistique compose aujourd’hui la culture d’un pays passionnant, que l’on apprend à connaître en s’intéressant aux traditions et aux habitudes de ses différents peuples, parmi lesquels Zoulous, Xhosas, Pédis, Basotho, Ngunis ou encore Ndébélés. Au nord de Johannesburg, le Lesedi African Lodge and Cultural Village propose justement aux voyageurs une expérience unique, en immersion dans les rues colorées de bourgs sud-africains authentiques, typiques de chaque culture. Visites guidées des différents villages, danses et chants traditionnels, initiation au folklore et à l’argot locaux, dégustation de viande d’autruche ou de crocodile, récits mythologiques autour du feu, nuit à la ferme et réveil au son de la guitare masakanda rythment, entre autres temps forts, cette plongée au cœur de la diversité culturelle sud-africaine.

Tout savoir sur l’art ndébélé, mondialement reconnu 

Considéré comme un modèle d’esthétisme et d’architecture au-delà des seules frontières sud-africaines, l’art des Ndébélés fait la part belle aux couleurs vives et aux motifs géométriques. On les retrouve dans leur habitat comme dans leurs habits, qui se distinguent par leurs teintes chatoyantes et leurs formes souvent triangulaires ou rectangulaires. Les villages ndébélés du Mpumalanga  promettent ainsi un incroyable spectacle visuel, que l’on arpente la petite ville de Siyabuswa, dont le village culturel revient sur l’histoire millénaire du peuple ndébélé, ou l’ancienne mission de Bosthabelo, magnifiquement restaurée, où les Chrétiens d’Afrique du Sud vinrent trouver refuge au milieu du 19ème siècle. Véritable musée vivant à ciel ouvert, elle abrite des huttes recouvertes d’œuvres et de peintures murales aux couleurs éclatantes. Celles qui ornent la maison familiale de l’artiste Esther Mahlangu méritent tout particulièrement d’être contemplées.

Le Limpopo, berceau sacré des traditions vendas 

Si le peuple venda n’est pas le plus important sur le plan démographique, il n’en possède pas moins un héritage culturel parmi les plus riches du pays. La culture des Vendas a la particularité d’être étroitement associée au monde spirituel ; leurs croyances et leurs coutumes s’expriment notamment dans les décorations que l’on retrouve sur les bâtiments, les poteries ou encore dans les motifs sculptés sur le bois. Le rôle joué par l’art est central au sein de la communauté venda, qui accorde également une grande importance aux esprits de ses ancêtres. Les Vendas communiquent avec eux dans plusieurs sites sacrés du Limpopo et notamment près du lac Fundudzi, situé en altitude dans les montagnes de Soutspansberg, peuplé d’esprits mystiques. Pour interagir avec eux, les habitants de la région respectent des rituels et des traditions ancestraux, préservés avec ferveur siècle après siècle.

Un village basotho au cœur de paysages époustouflants 

Situé dans le parc national des Golden Gate Highlands, dans le Free State, le Basotho Cultural Villagepropose aux voyageurs une expérience d’hospitalité authentique. Petits et grands visiteurs s’imprègnent de la culture et du mode de vie basothos en observant la manière dont sont perpétués l’art et l’artisanat traditionnels. Après avoir admiré les belles expositions consacrées à l’art mural du Basotho, appelé litema, ils peuvent aussi rencontrer les anciens du village et apprendre avec eux les secrets de fabrication des étoffes, plats en terre, poteries, couteaux sertis de perles, paniers et autres tapis tressés. Parmi les souvenirs favoris des touristes, les couvertures ornées de motifs et les chapeaux coniques, ou mokorotlo, figurent généralement en bonne place. La passionnante visite des lieux permet également de goûter à la cuisine et à la bière locales, tout en s’émerveillant devant les superbes danses traditionnelles basothos. Des moments de partage inoubliables !

Informations : www.southafrica.net/fr



Aucun commentaire:

Publier un commentaire