lundi 26 mars 2018

La Martinique, terre de rhum AOC

Terre d’excellence, la Martinique représente le seul territoire au monde à produire des rhums agricoles bénéficiant de l’appellation AOC...


Une distinction obtenue grâce au fait que la production est exclusivement issue du jus de canne, ce qui garantit ainsi provenance et processus de fabrication. Ce savoir-faire martiniquais sait valoriser le patrimoine et l’identité de l’île.

Aujourd’hui, la Martinique a pour volonté d’affirmer son positionnement : « La Martinique terre de rhum », permettant alors de sensibiliser les visiteurs à ce patrimoine unique. Le développement de la filière spiritourisme (association entre spiritueux et tourisme, ndlr) est porté par le Comité Martiniquais du Tourisme en accord avec l’ensemble des acteurs de la filière rhum, dont le Comité Martiniquais de Défense et d’Organisation du Rhum. Cet engagement se matérialisera notamment par la mise en place d’un circuit s’articulant autour du rhum, alliant histoire, terroir et dégustations.

Le rhum se met au bio...

Des fruits et légumes bio oui mais du rhum ? C’est bel et bien le pari qu’a réussi la distillerie Neisson en obtenant sa labellisation bio depuis fin 2016.

La distillerie familiale a débuté la conversion de certaines parcelles en 2013 pour obtenir la première bouteille de rhum bio, sous l’appellation « L’esprit Bio », en 2016. Profondément attaché à son terroir, il aura donc fallu 5 ans à Neisson pour obtenir la certification Agriculture Biologique. Aujourd’hui, la surface des champs de canne dédiés au bio représente près de 4 hectares mais l’idée étant de développer cette production unique. Plus d’informations sur la distillerie Neisson :http://www.neisson.fr/ 

Les distilleries de Martinique ouvrent leurs portes...

Aujourd’hui, l’île aux fleurs compte 7 sites de production ouverts au public. Zoom sur ces sites patrimoniaux qui font du rhum martiniquais un héritage d’exception :

-  L’Habitation Clément, au François, ouvre les portes d’un domaine comprenant sa plantation, son parc botanique et un habitation créole classée monument historique depuis 1996. Le plus : la Fondation Clément, qui œuvre pour la promotion des arts caribéens, propose d’octobre à juin, une saison d’art contemporain.

-  L’Habitation Saint-Etienne (HSE), au Gros-Morne, est l’un des derniers témoins de l’architecture industrielle de la fin du XIXe siècle en Martinique. Les foudres HSE, anciens chais de vieillissement situés au cœur de l’habitation, accueillent aujourd’hui différentes expositions permettant d’allier culture et dégustation ! Le plus : le jardin labellisé « Jardin remarquable ».

Depaz, à Saint-Pierre, permet de remonter le temps lors d’une promenade de la distillerie en calèche. Le plus : la découverte du château datant de 1922.

JM au Macouba propose une visite interactive de la distillerie familiale via le lien en ligne. Chaque étape de la visite est animée par une vidéo et mieux comprendre le processus de fabrication. Le plus : la découverte olfactive des rhums.

Saint James à Sainte-Marie organise chaque année en décembre La Fête du Rhum dans les jardins de son exploitation. Au programme : concerts, parades et découverte du village artisanal. Le plus : la visite de l’habitation en petit train.

Informations : www.martinique.org

Aucun commentaire:

Publier un commentaire