Hôtel Normandy Barrière, atmosphère Belle Epoque

le 10/08/2016

Face à la plage et les célèbre Planches de Deauville, le Normandy Barrière est un établissement aux allures de manoir anglo-normand mais aussi une belle étape gourmande. Découverte…



Avec ses clochetons classés, ses colombages vert tendres et ses toits de tuiles brunes le Normandy Barrière rend un bel hommage à l'architecture des manoirs de la région. Son confort raffiné et ses installations en font une précieuse demeure.

Il était une fois, le Normandy Barrière…


Le 1er juillet 1912, l'hôtel ouvrait ses portes pour la première saison d'été Deauvillaise. Les chroniqueurs de l'époque le présentaient "comme le plus bel hôtel du monde", "la villa normande aux trois cents chambres"... Né de l'imagination de l'architecte parisien Théo Petit, à l'initiative d'Eugène Cornuché (homme d'affaires et créateur de Maxim's), de Désiré Le Hoc (maire de Deauville), ce palace connaît un succès immédiat et l'adresse reste de nos jours incontournable. Fidèle partenaire du monde artistique, le Normandy Barrière se veut hôte de prestige et décor d'événements internationaux, comme le Festival du Cinéma Américain, le Festival du Film Asiatique… Une galerie de portraits immortalise d'ailleurs l'histoire légendaire des personnalités qui y ont séjourné.


Un nouveau visage...


Le 29 avril 2016, après 6 mois de travaux et une fermeture historique, Le Normandy Deauville a ré-ouvert ses portes pour le plus grand plaisir des habitués.
Deux architectes décorateurs de renom ont rénové, magnifié et rajeuni l’établissement. Nathalie Ryan pour la partie hébergement et Alexandre Danan pour le restaurant. Ils ont repensé Le Normandy, sans altérer pour autant l’âme de ce joyau.

La toile de Jouy a été modernisée et déclinée en coloris harmonieux, selon les chambres : vert, beige, orange, bleu et rouge. Un classicisme pimenté néanmoins par quelques touches contemporaines à travers des tissages légers, unis ou structurés qui vient orner le mobilier créé spécialement par Nathalie Ryan. Place à des pierres blanches, mosaïques argentées et meubles vasques en acajou.



Déjà il y a un an, Nathalie Ryan avait décoré pour le Normandy la Suite Anouck Aimée devenue par la suite « Un homme et une femme » avec les motifs de la toile de Jouy originale du film de Claude Lelouch sans oublier la Suite Présidentielle avec sa magnifique terrasse, et 76 autres chambres.

Atmosphère unique…


Composé 290 Chambres et Suites, avec la « rénovation, le palace passe désormais à 271. Ainsi, elles sont plus spacieuses, plus luxueuses, et souvent communicantes pour favoriser les séjours en famille.



La décoration des chambres décline une ambiance de cottage anglo-normand, tout en raffinement et en confort d'une séduction inaltérable. Chaque suite ou appartement est unique, avec une décoration et un style qui lui sont propres. Les suites et appartements du Normandy Barrière sont autant de refuges où on aime y avoir ses habitudes.

Certaines chambres sont ouvertes sur la mer, d'autres sur la ville ou encore la magnifique cour intérieure de l'hôtel. L'hôtel est par ailleurs situé à deux pas du Casino de Deauville. Cela peut être une bonne occasion pour jouer quelques jetons, si vous êtes parieur, pourquoi ne pas se rendre à l'hippodrome, qui est lui aussi très proche. Les amateurs de sport trouvent leur compte avec les courts de tennis ou le sublime parcours de golf.


Le Spa Diane Barrière...


Le Normandy, c’est aussi le Spa Diane Barrière, une offre bien-être originale, innovante et sur-mesure, en collaboration avec Aerial Wellbeing for the Future. Ce programme intégratif mis au point par Tom Volf, invite à vivre une expérience de régénération intense, de rééquilibrage et de plaisir d'être. Les soins proposés sont tous conçus sur-mesure avec une approche complète et novatrice. Aerial Wellbeing for the Future propose ainsi des réponses aux besoins de remise en forme, d'apaisement du stress, de beauté, de minceur et de revitalisation.


Le Studio by Petit VIP...


Afin de renouveler son offre enfants, le groupe Barrière a signé un partenariat avec Petit VIP, un concept ludo-éducatif, intergénérationnel, multiculturel et émotionnel. Au Normandy, c'est Le Studio by Petit VIP qui accueille les plus jeunes. Ambassadeur Petit VIP spécialement formé pour accompagner les enfants, service de majordome, activités variées autour des thématiques des arts, du cinéma et des sports, et une offre de restauration dédiée qui favorise les plats ludiques et faits maison.

Un restaurant élégant et raffiné…



Belle étape gourmande, le restaurant La Belle Epoque avec sa salle à manger spacieuse et lumineuse, ouvre sur une délicieuse cour fleurie de pommiers et de glycines. Pour réinventer ce lieu, retrouver le faste d'autrefois en y ajoutant des touches résolument contemporaines, le décorateur Alexandre Danan a misé sur la subtilité et la simplicité. Un design épuré, un luxe plus discret, des déplacements simplifiés et des espaces plus intimes. Sur le sol, une grande mosaïque créée sur mesure reprend les codes et couleurs du nouveau Barrière sur fond de naïade Belle Époque.

Le restaurant propose une cuisine raffinée au goût du jour sur les pas des acteurs de cinéma qui fréquentent toujours cet hôtel mythique (Jean-Luc Anglade, Claude Lelouch, Anouk Aimée...). Savourez la vie de star le temps d'un brunch musical, au moment du dîner une cuisine traditionnelle propose de succulents plats.



On aime s'attarder au Bar qui représente le charme à l'état pur. Une sélection de whiskies exceptionnelle, une lumière douce et chaude, un piano, vous invitent à vous lover dans les moelleux fauteuils en soirée. Plus tôt, on vous recommande de vivre le tea-time.

Le Normandy appartient donc à la légende… toujours au goût du jour. Plus qu'un hôtel, cet établissement est une vaste villa familiale où le sens de l'accueil et de l'excellence sont au rendez-vous.

Pour en savoir plus : 


Hôtel Normandy Barrière***** 38, rue Jean Mermoz - BP 44100 - 14804 Deauville Cedex, tél . +33 (0)2 31 98 66 22. Site web : www.lucienbarriere.com

(Photos : Photothèque Lucien Barrière).

À lire aussi